Bénin: Dr Valentin AGON, le Didier Raoul africain, invente le traitement Apivirine contre le COVID-19




Alors que l’utilisation de la chloroquine préconisée par l’imminent professeur Didier Raoult de l’Institut de Marseille, comme traitement contre le Coronavirus fait polémique dans le monde scientifique, un inventeur africain de nationalité béninoise expérimente avec succès le médicament APIVIRINE sur des patients testés positifs au Burkina et au Bénin. Un comité pour l’étude clinique a été mis en place
La recette de l’inventeur béninois, Docteur Valentin AGON, qui expérimente depuis deux semaines le médicament APIRINE, fait de bons résultats. Des malades atteints du Covid-19, sous traitement d’Apivirine avec 3 gélules ×4 par jour dès le lendemain ont obtenu une amélioration.

Selon 24heures Bénin, lu par Confidentiel Afrique, onze personnes provenant ont été également traitées avec le médicament Apivirine. « Après 5 jours de traitements, elles sont bien portantes. Il y en a qui sont devenues négatifs au test Covid-19 », affirme le Dr Valentin AGON.

Dans le milieu médical aussi bien au Burkina Faso qu’au Bénin, on présente le Dr AGON Valentin comme le ‘’Didier Raoult Africain’’. Ce dernier à travers son Institut basé à Marseille, est celui qui a donné comme médicament anti-Covid 19, la chloroquine. L’Afrique, grâce à l’APIVIRINE du Docteur AGON Valentin monte sur le pont.

Une vingtaine de patients dont des personnalités et hauts cadres ont été traités avec l’Apivirine.

A en croire le directeur général de API Bénin, la concentration moléculaire du produit a été renforcée afin de lutter véritablement contre le Covid-19 qui fait peur au monde entier.

Faisant à chaque fois le retour au ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique du Bénin, Eléonore Ladékan Yayi, il informe que l’essai clinique sera également fait sur le site béninois. L’efficacité clinique et virologique du médicament APIVIRINE chez les patients atteints de Covid-19 sera évaluée.

Selon lui, les discussions évoluent très bien entre les autorités Burkinabé et celles du Bénin. « Soyez fiers, soyez tranquilles et vous verrez les résultats bientôt », rassure Dr Valentin Agon.

Le projet en cours est de produire massivement le médicament ‘’Apirivine’’. Une production entre 300.000 à 10.000.000 de doses.
« Ce dont je suis fier, c’est que face à une pandémie mondiale, depuis le Bénin nous avons une solution et cette solution ira partout au monde pour sauver (…). On va utiliser Apivirine qui est rebaptisé API-COVID-19 », annonce-t-il.