667 Noirs tués par la police Américaine entre 2017 et 2019 : Stop à cette «  chirurgie  raciale » aux Etats Unis ! S’indigne HSF




En pleine crise du coronavirus, l’actualité internationale est dominée depuis le 25 Mai par la mise à mort atroce de George Floyd, un afro américain lors de son interpellation à Minneapolis dans le Minnesota aux Etats Unis. 

Cette énième de bavure du policier Derick Chauvin, celle de trop, continue d’émouvoir toute la planète au moment où le monde entier a besoin de fusion et d’humanisme face à une menace mondiale. 

Aux États-Unis, où 1 000 à 1 200 personnes sont tuées chaque année par la police, car selon des calculs effectués par la presse américaine après le meurtre de Michael Brown à Ferguson, les Noirs représentent près de 25 % des victimes. 

“Un quart des personnes tuées par la police sont afro-américaines, alors que la proportion d’Afro-Américains dans la population américaine est plutôt de 13 %”, note Didier Combeau dans un entretien accordé à un quotidien français.  

D’après leur site visité par HSF, les chiffres éloquents, renforcés par une étude publiée en 2019 à partir de données collectées par le consortium de journalistes Fatal Encounters, et ceux du National Vital Statistics System. Selon cette étude, les Noirs ont 2,5 fois plus de risques que les Blancs d’être tués par la police aux États-Unis, les chercheurs estimant qu’un Afro-Américain sur mille mourra alors qu’il est aux mains de la police. 

L’organisation internationale Horizon Sans Frontières, lien de concorde entre les peuples pour la paix, la sécurité en vue d’un développement humain durable  parle de crime abject, ignoble et dénonce une véritable chirurgie raciale au moment où le monde entier célèbre la décennie des afro-descendants. 

La mort de George Floyd indexe un système qui opprime une minorité noire depuis plusieurs générations, une communauté victime de fracture  sanitaire, citoyenne et sociale  durant cette pandémie. Un système impuni voire même dopé par la venue d’un président loin d’être celui de Tous les Américains… 

Pour HSF qui dénonce vigoureusement cette discrimination abjecte, la disproportion et l’usage excessif de la  force utilisée lors de l’interpellation avec trois voitures de police alors qu’il s’agit tout simplement d’un fait mineur (usage d’un faux billet de 20 dollars)  et non criminel, soulèvent la question que tout le monde se pose aujourd’hui.  

Est qu’il y a tout simplement quelques policiers racistes aux états unis ou bien la police américaine  cultive la haine envers la communauté noire si l’on sait que Éric Garner a été lui aussi tué en juillet 2014 de la même manière et  Amadou Diallo , abattu par 4 policiers ,il y a 20 ans à New York ? 

Dans tous les cas, l’actualité brulante des émeutes aux Etats Unis, les manifestations contre la mort de Adama Traoré en France, le massacre des Rohingas en Birmanie, la chasse des africains en Afrique du Sud Sans oublier les récentes dérives des chinois sur les africains, devraient  faire avancer le débat sur l’intégration des minorités dans le développement des nations. 

Pour un univers paisible, un monde sans frontières, HSF encore une fois condamne vigoureusement cet acte ignoble et exige la fin de cette injustice raciale, non seulement aux Etats-Unis, mais à travers le monde. 

Boubacar Seye, chercheur en migrations internationales 

 Afro –Européen d’origine Sénégalaise .