Lettre ouverte au courageux « Jules Ferry » de Résistance Républicaine




Une invitation à débattre publiquement des sujets qui fâchent autour d’un couscous républicain ou d’une entrecôte (hallal)

Cher Monsieur “Jules Ferry” (ou dois-je dire « Madame », « Mademoiselle » ou « sa Majesté » ? Je vous prie de bien vouloir m’excuser pour cette confusion. Etant donné que vous écrivez sous pseudonyme, il est difficile de savoir la formule qui convient le mieux pour s’adresser à votre sainte personne. Êtes-vous un homonyme de cet ancien ministre de la IIIe République qui, à la fin du XIXE siècle, instaura l’instruction gratuite et obligatoire ? Si tel était le cas, je serais dans l’obligation de vous exprimer mon admiration (postcoloniale) la plus vraie).

J’ai lu avec grande attention et un immense intérêt votre article intitulé « Avec les néo-profs issus de la diversité comme Kalilou Diakité : défense de l’islam et du voile au programme » et publié sur le site de Résistance Républicaine le 8 juin 2020. [1]

Je tiens d’abord à vous exprimer, au nom de tous les habitants de la ville de Savigny-le-Temple, ma profonde gratitude. En effet, grâce à vous, des milliers (voire des millions, soyons fous !) de Français qui fréquentent quotidiennement votre site internet vont enfin découvrir cette petite bourgade de Seine et Marne que vous décrivez courageusement, et à juste titre, comme une des villes les plus islamisées de France ; une « enclave afro-musulmane » dans laquelle on ne croise que « boubous, djellabas et hijabs » quand on se rend à la Sécu. Ce portrait aurait été parfait si vous aviez mentionné les saris, kurtas et autres hanfus qui se multiplient dans la ville à mesure qu’augmente de manière vertigineuse la population d’origine asiatique!!! Mais on aurait tort de vous en vouloir pour cet oubli du versant sino-indien du Grand Remplacement à l’œuvre à Savigny-le-Temple; que celui qui n’a jamais péché par omission vous jette le premier nem!

Je profite de cette occasion pour vous annoncer une nouvelle, hélàs peu réjouissante… En effet, depuis la parution de votre article, la commune Savigny-le-Temple, « ce Babel Oued de la région parisienne », est devenue (officieusement, faut pas le dire !) un mini-émirat dirigé par la Sheikha Marie-Line Fatima Pichery avec la bénédiction du Mollah Olivier Abdel Bachir Faure, confirmant ainsi son statut de « no-go zone » et de « territoire perdu de la République » qu’il faudrait d’ailleurs reconquérir de toute urgence. On pourrait notamment y remplacer la « sauce algérienne » que l’on sert dans les (trop) nombreux kebabs de la ville par une sauce Bleu Marine (oui oui, bleu marine comme la couleur du Rassemblement) made in « La France profonde » et authentiquement RE-PU-BLI-CAINE.

J’irais même plus loin en vous livrant un double scoop que les médias complaisants du système politiquement correct et immigrationniste cherchent à cacher. Figurez-vous que les cantines scolaires de la ville, qui vont tourner à plein régime à partir de la semaine prochaine, servent uniquement de la viande hallal; pas de double portion de frites ni de poisson le vendredi ! Mais il y a plus grave… Dans le cadre des mesures prises par la ville pour enrayer la progression du COVID-19, une patrouille de « frères (et de sœurs) muzes » filtre désormais toutes les entrées et sorties au sein de la gare RER en s’assurant que les voyageurs portent tous un masque ainsi qu’une tenue aux normes islamiques, sous peine d’une amende pouvant aller jusqu’à trois plats de couscous, de chackchouka ou de mafé, à livrer sous 48 heures. Bref, une véritable dictature (néo)islamique!

Par un curieux hasard, il se trouve que Kalillou Diakité, ce « néo-prof issu de la diversité », militant associatif et écrivain que vous étrillez merveilleusement dans votre article, est une connaissance de très longue date. Arrogant, il a toujours refusé de se laisser impressionner par les courageux résistants qui, comme vous, écrivent sous pseudonyme pour le décrire comme « un « anti-Zemmour » qui défend le voile islamique et une France de la diversité ». Convaincu de la solidité de sa formation académique et intellectuelle, le bonhomme ne s’est jamais laissé intimider par celles et ceux qui lui balancent à la figure « les valeurs de la République », « la laïcité », « la civilisation (judéo)-chrétienne » ; autant de termes qu’il a toujours analysés avec l’œil critique du passionné d’histoire.

En revanche, au sein de la garde de l’émirat de Savigny-le-Temple, Kalilou Diakité occupe le grade de lieutenant-colonel et à ce titre, il a dû se résigner à laisser les sous-officiers répondre à ses nombreux détracteurs.

C’est donc en ma qualité de caporal-chef de la garde du même émirat, que je vous lance cet appel à débattre publiquement, d’ici la fin de l’année 2020, sur des sujets qui vous tiennent à cœur. Vous trouverez ci-dessous une liste non-exhaustive de sujets que nous pourrions aborder, séparément ou de manière simultanée, dans le cadre d’un duel qui, croyez moi, sera parfaitement républicain:

De l’invasion migratoire au « Grand Remplacement » : histoire d’une machination contre les peuples européens
Le conflit/choc des civilisations d’hier à demain
Le crépuscule de la civilisation (judéo-)chrétienne : peut-on encore éviter le pire?
L’héritage de Malcolm X (dont je suis un grand lecteur et admirateur…), que vous jugez responsable de la « guerre raciale » aux Etats-Unis que certains essaient d’importer en France.
Le racisme anti-blanc chez les rappeurs et les (ex) champions du monde de football : un tabou français
L’islamisation de la France, de l’Europe, des océans, des mers, des crustacés, des étoiles, de l’espace et du milieu intergalactique : une menace multi-séculaire tue par la caste politico-médiatique.
J’aurais également souhaité débattre de quelques thématiques socio-économiques (inégalités sociales et salariales, répartitions des richesses, leçons du soulèvement des gilets jaunes, etc) mais je crains qu’une telle démarche ne nous propulse dangereusement sur le terrain de jeu favori des « islamo-gauchistes ». D’ailleurs, puisqu’on parle de ces derniers, on pourrait organiser un débat autour du thème suivant : « l’islamo-gauchsime : phénomène irréfutable ou réalité scientifique niée par les médias politiquement corrects du système qui persécutent des résistants comme Eric Zemmour, Michel Onfray ou Alain Finkielkraut même s’ils leur donnent très souvent la parole ? »

Conscient des nombreux risques auxquels vous vous exposez (c’est ainsi que j’ai interprété votre choix hautement respectable de recourir à un pseudonyme), je vous propose un débat public à la date, au lieu et avec le public qui vous conviennent. Aucune obligation ne vous sera faite de dévoiler votre réelle identité ou même votre visage ; à condition de ne pas le dissimuler complètement (ce qui contreviendrait aux lois républicaines). Quant à la tenue vestimentaire, j’ai dans ma garde-robe, une panoplie de (grands) boubous, djellabas, batiks, baju Melayu et même des costumes « occidentaux » qui pourraient parfaitement faire l’affaire.

Comme dirait Malcolm X, je suis donc disposé à vous botter le derrière « par tous les moyens (républicainement) nécessaires. » Ne voyez pas dans cette formule très savignienne un appel plus ou moins déguisé à la violence (physique ou verbale). Il s’agit tout au plus d’une image, une expression bien connue de tous les bistrots arabisés de Savigny; bref une autre manière de dire que dans le cadre d’un débat que j’appelle de mes vœux (nous avons jusqu’à la fin de l’année), je me ferais un plaisir de vous croquer comme un kebab, un tacos ou un BH (si vous connaissez Savigny-le-Temple, vous ne pouvez pas ignorer ce qu’est le BH).

A moins que vous n’optiez pour un couscous (le plat préféré des français d’après Radio Bab El Oued), ou une entrecôte (hallal, bien sûr).

A très bientôt, camarade « Jules ».

Savigniennement vôtre,

Bouna C.E. Mbaye.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.