« Malgré Le Succès Évident, CRD Et PASTEF Continuent À Donner Une Image Catastrophique De La Situation»




Le responsable du Parti de l’indépendance et du travail (PIT) n’est pas d’accord avec ceux qui critiquent la gestion par le gouvernement de la pandémie du Coronavirus. Selon Ibrahima SENE, ces détracteurs ont tout faux. Car, indique-t-il, les chiffres parlent pour les gouvernants.

Bonne gestion du Covid 19 par le Sénégal confirmée par les chiffres!
Ceux qui, dans notre opposition et dans les réseaux sociaux, parlent d’échec de la gestion du Covid-19 au Sénégal et du pilotage à vue de la pandémie par le Chef de l’Etat, devraient revoir leurs copies à la lumière des comparaisons permises par l’exploitation des données disponibles et mondialement reconnues.
En effet, au 5 juillet 2020, le monde comptait 115 47720 de cas positifs dont 652.6990 guéris, soit un taux de guérison de 56%, la France comptait 166.960 cas positifs dont 77.060 guéris, soit un taux de guérison de 46%, l’Afrique totalisait 478.467 cas positifs dont 22.8875 guéris, soit un taux de guérison de 47,8%, la Côte d’Ivoire affichait 10.772 cas positifs dont 5.067 guéris, soit un taux de guérison de 47% , là où le Sénégal enregistrait 7.400 cas dont 4.870 guéris, soit un taux de guérison de 65,8% !
Mieux, du 1er juillet 2020 au 6 juillet 2020, le Sénégal enregistre une tendance lourde à la baisse du nombre de nouveaux cas positifs, en passant de 132 cas à 78 cas!
Malgré ce succès évident dans la gestion de la pandémie, des oiseaux de mauvais augures, comme le CRD et PASTEF, continuent à donner une image catastrophique de la situation, ou à prédire l’imminence de son arrivée!
Leurs discours défaitistes visent à saper le moral du corps médical, à désinformer les populations en vue de leur faire croire, que malgré leur respect des gestes barrières, une catastrophe les guette à cause d’une prétendue mauvaise gestion de la pandémie par l’Etat qu’il juge « incompétent et irresponsable »!
Malheureusement pour eux, les chiffres ci-dessus parlent d’eux-mêmes!
La pandémie est sous contrôle, puisque le respect des gestes barrières a eu des effets positifs sur la diminution des cas positifs depuis le 1er juillet 2020.
Il ne reste donc qu’à continuer à avoir confiance aux autorités politiques et sanitaires de notre pays en redoublant d’effort dans le respect des gestes barrières, notamment le port de masque à chaque sortie dans la rue.

Pour Ibrahima SENE le taux de guérison suffit à déterminer la bonne ou mauvaise gestion de la crise sanitaire.