« Quitter Le F CFA Pour L’Eco Avec Les Mêmes Mécanismes Serait Du Saupoudrage »




Papa Abdoulaye DIOP, Économiste:

Le gouvernement français a acté la fin du CFA laissant aux pays qui utilisent cette monnaie la possibilité d’en créer une autre. Pour Papa Abdoulaye DIOP, chercheur à l’université du Havre (France), c’est une occasion que les pays concernés doivent saisir. Selon lui, cette décision du gouvernement français est « une nouvelle phase dont l’aboutissement devrait être la création d’une nouvelle monnaie ouest africaine adossée sur la CEDEAO ».

Pour l’économiste, il ne doit pas être question de changer Jean pour Paul. « J’insiste sur le sigle car si nous devions quitter le CFA tel qu’il est pour nous limiter à créer une nouvelle monnaie au sein des pays de l’UEMOA dont les principes et mécanismes seraient par reflexe similaire à celui du CFA, ce serait du saupoudrage. Nous aurions juste déplacé le problème en créant un faux jumeau du CFA pour satisfaire une demande des nouvelles générations à plus de souveraineté monétaire. Cela serait indigne par rapport aux enjeux du moment », explique-t-il dans un entretien avec le quotidien Le Soleil.

Papa Abdoulaye DIOP disqualifie l’UEMOA qui semble vouloir planter la CEDEAO qui a lancé l’idée de la création d’une monnaie dénommée ECO. Selon l’économiste, l’espace CEDEAO est « un des principaux mécanismes produits par des Africains pour des Africains sur le continent africain dont on peut se prévaloir du relatif succès ».