Covid-19 : face à une seconde vague, Israël annonce un reconfinement de trois semaines




L’État hébreu bientôt reconfiné. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé, dimanche 13 septembre, un reconfinement national de trois semaines à partir de vendredi, dans l’espoir de juguler une seconde vague de contamination au Covid-19.

“Aujourd’hui, le gouvernement a décidé de mettre en œuvre un confinement strict de trois semaines avec l’option d’étendre cette mesure”, a déclaré le chef du gouvernement dont le pays devient ainsi la première économie développée à prendre une telle mesure pour freiner une seconde vague de contamination.
Concrètement, à partir de vendredi 18 septembre, veille du Nouvel An juif, les écoles, les restaurants, les centres commerciaux et les hôtels fermeront leurs portes et des restrictions de mouvement seront imposées. Les services publics fonctionneront avec des effectifs réduits et les entreprises privées pourront continuer à exercer, à condition qu’elles n’accueillent pas de client.Des services publics à effectifs réduits
Les déplacements seront limités à 500 mètres autour du domicile, sauf pour aller sur des lieux de travail, où la présence sera réduite. Selon le ministère des Finances, ce reconfinement coûtera 6,5 milliards de shekels, soit 1,6 milliard d’euros.
Au cours des derniers mois, dans la foulée du déconfinement, les ultraorthodoxes avaient assuré avoir respecté les consignes, ce qui n’a pas empêché le pays de connaître une nouvelle vague.
Selon les données de l’AFP, l’État hébreu est, derrière Bahreïn, le deuxième pays au monde ayant enregistré le plus de cas de contamination au Covid-19 par habitant ces deux dernières semaines.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.