PAPE ET CHEIKH, L’AMITIE SUR SCENE




A travers le titre «Baxu maam», Pape et Cheikh s’interroge, pourquoi Grand père (Maam) n’est pas diabétique, ni cancéreux encore moins victime d’accident vasculaire cérébrale (avc). La réponse est vite trouvée dans la chanson. Pape et Cheikh explique comment les recettes locales «mbaxalu salum, cere mbum, cere caxat, laxu bisap, laxu daxar, ceebu niebe, fonio,…» donnaient une santé de fer aux grands parents. Ainsi, dans ce contexte de reforestation, d’agro-écologie, les titres de Pape et Cheikh sont d’une pertinence actuelle.

La trajectoire des princes du folk, modèles d’amitié fidèle, loyale et durable. Pape Amadou Fall et Cheikhou Coulibaly se sont connus dès le bas âge. Ils ont grandi ensemble au quartier kasnack à Kaolack. Les regroupements de jeunes, ensuite les terrains de foot-ball, les séances culturelles les réunissaient dans leur Saloum natal.

Ensuite, les vicissitudes de la vie les séparent. Pape Fall apprend son métier de couturier et Cheikh prend le chemin de l’université de Dakar pour suivre des cours de droit. Mais, ces deux d’amis d’enfance, passionnés de musique, se retrouvent et prennent ensemble des cours de solfège au Conservatoire de musique de Dakar.

Après quelques années, nouvelles destinations différentes, Cheikh intègre des groupes musicaux dont celui de Ouza Diallo et Pape chante dans les hôtels avec d’autres musiciens. Grâce à Charles Caty, Pape et Cheikh se retrouvent dans le groupe «Santa Muna». Ils passent plusieurs années à Fimela dans la région de Fatick pour des recherches musicales et des prestations.

C’est en 1997, que les deux amis décident de mettre en place le groupe PAPE ET CHEIKH en intégrant d’autres musiciens. Avec des paroles riches, de belles compositions musicales, le groupe Pape et Cheikh multiplie des titres à succès. «Yaatal Geew», «Yërmende»,»Mariama», «Goorgui doli gnou», «Lonkotina» entre autres. En 2001, l’album “ Yaatal geew ” lance Pape et Cheikh sur la scène musicale sénégalaise. Des concerts en Europe, aux Etats-Unis d’Amérique en partageant la scène avec le groupe Baobab, Youssou Ndour, Tracy Chapman (cette dernière a chaleureusement félicité Pape et Cheikh), au Canada et en Asie notamment au Japon, etc.

En Angleterre, Pape et Cheikh enregistrent l’album international «Mariama» au studio de Peter Gabriel. Le succès de «Mariama» a occasionné des tournées européennes et particulièrement au Festival d’Allemagne où ils ont laissé une bonne impression.

Outre Pape Fall (guitare et chant), Cheikh Coulibaly (guitare solo); l’ossature du groupe est composée de talentueux musiciens, Dame Fall (guitare basse), Ismael Cissé (clavier), Boubacar Ba (batterie), Iba Ba (percussions), Adama Thiam (tama).




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.