Sénégal: signature du contrat de financement pour le TER Dakar-Diamniadio




Au Sénégal, une nouvelle date de lancement du train express rapide (TER) a été annoncée : début 2021. Un financement de 17,6 milliards de francs CFA, soit 26,9 millions d’euros de la Banque publique française d’investissement (BPI) vient d’être signé le 28 août. Il permettra de lancer la pré-exploitation du TER, qui doit relier Dakar à la nouvelle ville de Diamniadio, située à 36 kilomètres de la capitale. Ce projet emblématique du mandat du président Macky Sall fait pourtant polémique.

Le financement de la Banque publique française d’investissement pourrait marquer une dernière étape vers la mise en service du train express rapide de Dakar, inauguré en janvier 2019 par le président Macky Sall.

L’objectif est de « mettre en place les services nécessaires à une bonne exploitation du TER », souligne le ministère sénégalais de l’Économie. L’exploitation ferroviaire consiste à gérer la circulation et les horaires de passage des trains, par exemple.

Cette phase de préparation est donc essentielle afin de confronter les infrastructures aux éventuelles anomalies et de garantir un bon fonctionnement début 2021.

Le TER, présenté comme « l’épine dorsale du transport dans la capitale », a déjà pris beaucoup de retard. Il avait d’abord été annoncé pour octobre 2019, puis pour le 30 novembre de la même année. Mais il ne roule toujours pas.

Ce projet fait aussi polémique par son coût d’un milliard d’euros estimé exorbitant et non prioritaire par certains. Les riverains délogés ont manifesté à plusieurs reprises pour demander une indemnisation à l’État sénégalais.