Etudiants Ndoffane : “Monsieur le maire Samba Ndiaye, touchez pas à notre appartement”




Les Rassemblement des élèves étudiants de Ndoffane (REN), en colère,  a convié jeudi la presse pour cogiter sur l’appartement que le maire Samba Ndiaye veut leur arracher, d’ici au 31 décembre. Et ils comptent se battre pour préserver leur bien immobilier. 

Une injustice décriée

Selon Daouda Seck, le Président du Rassemblement des élèves étudiants de Ndoffane, la municipalité de Ndoffane avait mis à leur disposition, il y a onze ans, deux appartements pour les étudiants qui se retrouvent à Dakar. Mais contre toute attente, le maire Samba Ndiaye a décidé de leur soutirer un des deux appartements où crèchent de nombreux étudiants.

“Une injustice. De grâce Monsieur le maire, laissez-nous  avec notre appartement”.
“On doit sortir ce 31 décembre, on a eu d’énormes discussions avec lui, nous faisons appel à sa sagesse “, disent-ils. Et aujourd’hui, “rien ne justifie ce volte-face du maire bombardé récemment de Dg des Grands trains du Sénégal”.

A Dakar, la vie est chère

“Il y a un budget qui est alloué au social et nous sommes dans cette rubrique. Aujourd’hui, le besoin se fait plus sentir du fait que le nombre d’étudiants a augmenté. Le problème de logement à Dakar n’est point comparable à celui des autres villes du Sénégal. Ici rien que pour une chambre, aux abords de l’Ucad, on doit débourser au minimum 50 à 60 mille francs”, a précisé M. Seck, entouré de ses camarades étudiants qui acquiescent.

Le système D des étudiants

Selon lui, grâce à la mutualisation des efforts,  les étudiants se sont débrouillés pour obtenir un autre appartement à la Médina. Chacun participe à hauteur de 7 mille francs par mois. Et  pourtant, ils sont nombreux à n’être pas boursiers. Nous demandons un appartement pas plus, on va se battre jusqu’à la dernière énergie.”