Hommage : Babacar Touré, le Sénégal orphelin.




Dimanche 26 juin 2020, tombait la triste nouvelle de la disparition de Babacar Touré, président du Groupe Sud Communication.

C’est la perte d’un immense homme pour sa famille, la presse sénégalaise, la Nation tout entière, mais aussi pour l’intelligentsia africaine.

Babacar Touré est non seulement un pionnier pour la presse sénégalaise, mais il a aussi été un exemple de rigueur morale et professionnelle pour tous ses confrères.

L’action de Babacar Touré et celle de ses confrères ont permis l’alternance dans les médias au Sénégal jusque-là dominés par la pensée unique du parti-Etat. Ce sont ces germes de la pluralité dans la presse qui ont ensuite permis les alternances politiques en 2000 et 2012. C’est cette pluralité dans la presse qui nous vaut aussi la stabilité politique et sociale au Sénégal.

Babacar Touré, doyen de la presse sénégalaise, a été le confident de tous ses confrères pour lesquels il n’a jamais été avare de conseils, voire des fois des remontrances.

Artisan de la création du Conseil des Diffuseurs et Editeurs de Presse du Sénégal (CDEPS), le patronat de la presse pleure l’un de ses plus illustres membres.

C’est un homme d’une grande stature qui disparaît et c’est tout le Sénégal et toute l’Afrique qui en sont orphelins.

Mamadou Ibra KANE (CDEPS), 27 juillet 2020.