[INFOGRAPHIE] : REGARD SUR LA COCAÏNE QUI TRANSITE AU SÉNÉGAL




Le Sénégal fait partie des zones de transit de la drogue. Il est utilisé par les narcotrafiquants pour faire passer la cocaïne et d’autres drogues en contrebandes vers l’Europe ou l’Amérique du Sud. La recrudescence des saisies de drogue dure, principalement de la cocaïne, a même poussé certains experts en matière de lutte contre la drogue à soutenir le Sénégal est devenu un client très intéressant pour le trafic international de la drogue. Ce, parce que c’est un pays qui a le désavantage d’être moins couvert à cause des frontières poreuses et mais également du fait de l’environnement dans lequel peut se développer des réseaux de corruption extraordinaire.

[INFOGRAPHIE] : REGARD SUR LA COCAÏNE QUI TRANSITE AU SÉNÉGAL

Depuis le début de l’année, 2,4 tonnes de cocaïne ont été saisies au Sénégal. Et, 90% de la drogue saisie a transité par voie maritime, le pourcentage restant, par voie terrestre. Le mois de juin dernier est le mois où la plus grande quantité de drogue a été saisie au Sénégal. D’abord le 25 juin 2019, 240 kilogrammes de cocaïne ont été saisies au port de Dakar. Quelques jours plus tard, c’est-à-dire le 30 juin 2019, une autre saisie beaucoup plus importante a été réalisée. Les soldats de l’économie avaient encore saisie 798 kilogrammes de cocaïnes toujours au port de Dakar. La marchandise, en provenance du Brésil, devait atterrir au Ghana et en Allemagne.

En effet, la première saisie de cocaïne courant 2019 a eu lieu le 2 février. Il s’agit de 16 Kg de cocaïne saisis à Sibassor dont la valeur marchande est estimée à 1,975 milliard de francs CFA. Deux mois plus tard, c’est-à-dire au mois d’avril, les soldats de l’économie réussissent un autre coup en mettant la main sur 72 kilogrammes de cocaïne à Gouloumbou et évalués à 3,306 milliards de francs CFA. Malgré cela, les narcotrafiquants ciblent toujours le Sénégal pour faire passer leur marchandise. Les saisies se multiplient et deviennent de plus en plus importantes. 43 kilos et 1260 kilos de cocaïnes ont été, respectivement saisis, entre le 29 et le 31 octobre dernier. Auparavant, c’est-à-dire le 14 août 2019, les douanes sénégalaises avaient mis la main sur 4 kilos de cocaïne au port de Dakar.