Burundi : Décès du président Nkurunziza suite à un “arrêt cardiaque”




C’est officiel selon un communiqué sorti dans l’après-midi de ce mardi 9 juin 2020, le Gouvernement de la République du Burundi annonce avec une très grande tristesse le décès inopiné de Son Excellence Pierre Nkurunziza, Président de la République du Burundi, survenu à l’Hôpital du Cinquantenaire de Karusi suite à un arrêt cardiaque ce lundi 8 juin 2020.

Ce communiqué revient sur les circonstances de sa mort : « Alors qu’il avait passé l’après-midi du samedi 6 juin 2020 à assister à un match de volley-ball Ngozi, c’est pendant la nuit du 6 juin 2020 allant vers le dimanche 7 juin que son Excellence Pierre Nkurunziza a senti un malaise et s’est vite rendu à l’hôpital de Karuzi pour se faire soigner ». Selon ce communiqué, le chef de l’Etat a été reçu en hospitalisation pour état de malaise. Le dimanche, son état de santé s’est amélioré et il s’est entretenu avec les personnes qui étaient à côté de lui.

A la grande surprise, poursuit ce communiqué du gouvernement, dans l’avant-midi de lundi 8 juin 2020, son état de santé a brusquement changé avec un arrêt cardiaque.

D’après ce communiqué, les médecins ont fait tout leur possible : « Une réanimation immédiate a été entreprise par une équipe multidisciplinaire de médecins pendant plusieurs heures avec une assistance cardio-respiratoire. Malgré une prise en charge intense continue et adaptée l’équipe médicale n’a pas pu récupérer le patient ».

«Le gouvernement de la République du Burundi présente ses condoléances les plus émues au peuple burundais en général et à sa famille très éprouvée en particulier.

« Le pays vient de perdre un digne fils du pays, un président de la République, un Guide suprême du patriotisme national. Que Dieu Tout Puissant ait son âme », souligne ce communiqué.

D’après ce même communiqué, comme il a été un exemple pour tous les Burundais, de quelqu’un qui aime et respecte Dieu, le gouvernement de la République du Burundi, demande au peuple burundais de rester calme et serein et d’accompagner son Excellence, le président de la République avec beaucoup de prières.

Le gouvernement burundais annonce qu’un deuil national est ouvert pour sept jours à partir d’aujourd’hui. Durant cette période les drapeaux seront mis en berne.

Les livres de condoléances sont ouverts au Palais présidentiel «Ntare Rushatsi» pour les Burundais ainsi que les représentants des missions diplomatiques et consulaires accréditées au Burundi.

Pour les Burundais et autres personnes vivant à l’étranger, les livres de condoléances sont ouverts dans les missions diplomatiques et consulaires du Burundi.

iwacu




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.