Confrontée à de nouveaux cas de Covid-19, une partie du monde se reconfine




Une vingtaine de pays a décidé de remettre en place des mesures locales de confinement pour stopper la progression du coronavirus, notamment en Australie, aux États-Unis et en Espagne. 

Alors que la plupart des pays du monde ont entamé les processus de déconfinement de leur population en mai et juin, la pandémie de Covid-19 continue de s’étendre. Mardi 7 juillet, le bilan mondial se chiffrait à 538 057 morts et 11 620 000 cas confirmés, dont le président brésilien Jair Bolsonaro. Face à un rebond parfois très rapide des contaminations, les autorités ont décidé dans plusieurs pays de réintroduire des mesures de confinement ou de protection sanitaire des citoyens, souvent localisées.

  • Europe

Espagne : La Catalogne a ordonné, samedi 4 juillet, le confinement pour deux semaines d’une zone comprenant quelque 200 000 habitants autour de Lerida. Le dirigeant de la région, Quim Torra, a annoncé l’obligation de porter le masque à partir de jeudi, même si les règles de distanciation sociales étaient respectées. Les autorités espagnoles se disent “très préoccupées” concernant cette région. En Galice, dans le nord-est du pays, le gouvernement local a imposé, dimanche, de nouvelles restrictions à 70 000 personnes, pendant cinq jours au moins. Aucun confinement strict, à domicile, n’est pour le moment imposé dans les deux régions, mais la liberté de mouvement des habitants est limitée.

Portugal : Les quelque 700 000 habitants d’une vingtaine de quartiers périphériques de la capitale, Lisbonne, se sont vus imposer le 1er juillet et pour au moins deux semaines un nouveau confinement à domicile. Le nombre de nouveaux cas recensés au Portugal, qui avait jusque-là été relativement épargné par la pandémie, a augmenté d’un tiers en juin par rapport au mois de mai.

Royaume-Uni : Le gouvernement britannique a annoncé, le 29 juin, un durcissement du confinement du centre-ville et d’une partie des quartiers de Leicester, dans le centre de l’Angleterre. Pas moins de 10 % de tous les nouveaux cas détectés dans le pays l’ont été dans cette ville. Les magasins non essentiels ont dû à nouveau fermer leurs portes et les écoles seront fermées pour au moins deux semaines.

Royaume-Uni : durcissement du confinement à Leicester après une flambée de cas de Covid-19
Watch this video on YouTube.
Voir la vidéo sur YouTube

Allemagne : Les cantons voisins de Gütersloh et de Warendorf, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, dans l’Ouest, ont connu dès le 23 juin un reconfinement d’une semaine concernant plus de 600 000 personnes. À Gütersloh les mesures ont été prolongées jusqu’au 7 juillet.

Italie : À Mandragone, une commune située au nord de Naples, les 700 résidents d’un complexe d’immeubles sont confinés depuis le 22 juin, après la découverte de 43 cas de contamination parmi eux. Il s’agit principalement de Bulgares employés dans le secteur agricole, qui occupaient illégalement les lieux.

Ukraine : Dès le 19 juin, des mesures strictes de confinement ont été réintroduites dans le pays, qui subit une hausse brutale du nombre de contaminations au Covid-19. Les régions de l’Ouest, frontalières de la Pologne, sont les plus touchées.

Serbie : Le président Aleksandar Vucic a annoncé, mardi 7 juillet, l’instauration d’un nouveau couvre-feu le weekend, en raison d’un rebond alarmant de la pandémie du coronavirus, avec un nombre record de morts en une seule journée. La situation est particulièrement préoccupante dans la capitale Belgrade.

Kosovo : Le gouvernement a réinstauré, lundi 6 juillet, un couvre-feu dans la capitale Pristina et trois autres villes du pays pour répondre à un regain de cas du Covid-19.

Suisse : Depuis le 6 juillet, les Suisses ont l’obligation de porter un masque dans tous les transport publics, une première à l’échelle du pays depuis le début de l’épidémie. À la suite d’assouplissements successifs, le nombre de personnes détectées positives au coronavirus est reparti à la hausse dans la Confédération depuis la mi-juin.

  • Asie

Inde : L’État du Tamil Nadu, dans le Sud, a ordonné le reconfinement à partir du 19 juin, et jusqu’à la fin du mois, de l’agglomération de Chennai. Cette mesure a concerné environ 15 millions de personnes. Selon le ministère de la Santé, près de 700 000 cas d’infection au nouveau coronavirus ont été recensés depuis le début de la pandémie en Inde, pour 19 963 décès. Le gouvernement craint qu’un demi-million de personnes ne soient contaminées d’ici la fin du mois de juillet.

Chine : Wuhan, berceau de l’épidémie, a été déconfinée début avril, mais la mairie a immédiatement réimposé un confinement à 70 quartiers résidentiels parmi les 7 000 de la ville. À Pékin, un nouveau foyer du virus détecté autour du marché Xinfadi, en juin, avait entraîné le confinement de plusieurs zones résidentielles, qui a été levé progressivement.

Azerbaïdjan : Le petit pays de la Caspienne a imposé dès le 22 juin un nouveau confinement strict de sa population après un bond des infections au coronavirus, et ce, jusqu’au 1er août.

  • Amériques

États-Unis : Plusieurs États ont fait marche arrière ces derniers jours, après des assouplissements, ou fait une pause dans leur processus de déconfinement, avec notamment la fermeture des bars en Californie, au Texas et en Floride, ainsi que des fermetures de plages en Californie et en Floride. La reprise de l’épidémie de Covid-19 a obligé le gouverneur de l’Arizona à annoncer lundi 29 juin la fermeture des bars, boîtes de nuit, clubs de gymnastique et parcs aquatiques pour une durée de 30 jours. Les écoles ne rouvriront pas non plus avant le 17 août, soit deux semaines après la date prévue.

Argentine : La capitale Buenos Aires et sa région métropolitaine, où vivent 14 millions de personnes et où se concentrent plus de 90 % des cas de contamination, a été à nouveau placée en confinement strict du 1er au 17 juillet pour tenter de freiner la propagation du virus. L’Argentine a enregistré, lundi 6 juillet, 75 décès dus au Covid-19, un record journalier depuis le début de la pandémie, qui a fait 1 582 morts dans le pays pour 80 434 cas.

Covid-19 en Argentine : une situation inquiétante dans les quartiers les plus pauvres
Watch this video on YouTube.
Voir la vidéo sur YouTube

Panama : Depuis le 8 juin, ce pays d’Amérique centrale a remis en place des restrictions de circulation dans la capitale Panama et dans une province voisine.

Guyane française : Le 25 juin, la préfecture a décidé la fermeture de tous les bars et restaurants, un confinement ciblé d’une vingtaine de nouveaux quartiers, et le durcissement du couvre-feu. L’épidémie continue de se propager dans ce territoire français de 290 000 habitants frontalier du Brésil. Le pic de l’épidémie n’est pas attendu avant la mi-juillet.

  • Océanie

Australie : Plus de cinq millions de personnes ont reçu, mardi 7 juillet, l’ordre de rester confinées à Melbourne, deuxième ville du pays, qui a fait état de 191 nouveaux cas en 24 heures. La mesure a pris effet à compter de minuit, dans la nuit de mercredi à jeudi, pour une durée d’au moins six semaines.

  • Moyen-Orient

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaineJe m’abonne

Israël : Le gouvernement a décidé, lundi 6 juillet, d’ordonner la fermeture immédiate des bars, des boîtes de nuits, des salles des fêtes et des centres sportifs pour enrayer la reprise de l’épidémie de Covid-19, tandis que les restaurants ne pourront accueillir que 20 personnes, contre 30 précédemment.

Cisjordanie : L’Autorité palestinienne a décidé de boucler, du 3 au 12 juillet, les zones qu’elle gouverne dans le territoire. Cette décision n’a pas d’effet sur les parties sous contrôle israélien.

  • Afrique

Madagascar : La présidence a annoncé, le 5 juillet, que la capitale Antananarivo était à nouveau placée en confinement à partir de lundi et jusqu’au 20 juillet. Habitué à recenser des dizaines de cas de coronavirus par jour, l’autorité sanitaire malgache a rapporté des centaines de cas au quotidien depuis trois jours, dont 216 pour samedi, un record pour le pays.

Avec AFP