Congo : Un mort et plusieurs arrestations lors de manifestations contre le nouveau président de la commission électorale




Au moins une personne a été tuée dans la capitale Kinshasa tandis que plusieurs autres ont été arrêtées alors que plusieurs villes de la RDC étaient en ébullition ce jeudi répondant à l’appel à manifester lancé par l’UDPS du président Félix Tshisekedi.

Des milliers de personnes sont descendues dans la rue ce jeudi en République démocratique du Congo pour protester contre l’entérinement de Ronsard Malonda comme nouveau président de la commission électorale nationale indépendante par l’Assemblée nationale.

Les manifestants soupçonnent Ronsard Malonda d’être proche de la coalition FCC de l’ancien président Kabila.

Toujours selon eux , Ronsard Malonda pourrait manquer de partialité lors des prochaines élections de 2023 .

La loi électorale en RDC prévoit que les confessions religieuses proposent sur la base d’un consensus, une personne pour diriger la commission électorale.

Ensuite, l’Assemblée nationale doit valider la proposition avant une confirmation officielle.

Mais cette fois, la Cenco, (Conférence Épiscopale Nationale du Congo) influent organe de l’Eglise catholique a critiqué le choix de Ronsard Malonda, affirmant que sa nomination n’a pas respecté la procédure normale.

Partis politiques d’opposition et mouvements citoyens ont promis des nouvelles mobilisations de masse la semaine prochaine.