Corée du Sud : le maire de Séoul porté disparu, retrouvé mort




Le maire de la capitale de Corée du Sud, Séoul, porté disparu jeudi après avoir laissé un message vocal à sa fille a été retrouvé mort, annonce la police, sans préciser les circonstances du décès. Une vaste opération de recherche, mobilisant environ 150 policiers, un drone et un chien policier, avait été mise en place pour tenter de le retrouver.

Les policiers disaient chercher Park Won-soon sur une petite colline du quartier Sungbuk de Séoul où le signal de son téléphone portable, éteint, avait été détecté pour la dernière fois.

Park avait quitté son domicile après avoir prononcé ce qui ressemblait à « ses dernières paroles », avait expliqué la police. Une plainte avait été déposée contre lui mercredi auprès de la police, pour agression sexuelle selon des médias.

Ses rendez-vous annulés

Sa fille avait prévenu la police jeudi après-midi et déclaré que son père avait laissé un message semblable à un testament avant de quitter leur domicile 4 à 5 heures plus tôt.

Toujours d’après la police citée par AP, un responsable du gouvernement métropolitain de Séoul, avait confirmé que Park Won-soon ne s’était pas présenté au travail jeudi et avait annulé tous ses rendez-vous.

Avocat des droits de l’Homme, Park Won-soon a été élu maire de Séoul en 2011 et est devenu le premier maire de la ville à être élu pour un troisième mandat en juin de l’année dernière. Membre du Parti démocrate libéral du président Moon Jae-in, il a été considéré comme un candidat potentiel pour les élections de 2022.