Coronavirus: «Le pire est passé», à New York, malgré le cap de 10 000 morts franchi




Alors que l’État de New York a franchi lundi 13 avril le cap des 10 000 morts du Covid-19 à lui seul, le gouverneur Andrew Cuomo affirme que « le pire est passé ». Comme dans d’autres endroits de la planète, les chiffres semblent confirmer une stabilisation.

Avec un total de 23 529 décès, les États-Unis sont désormais le pays le plus endeuillé au monde par le Covid-19, après 1 509 nouveaux décès recensés lundi 13 avril. Avec 10 056 décès à lui seul, l’État de New York, la région la plus touchée, a un bilan plus lourd que la plupart des pays du monde, à l’exception de l’Italie, de l’Espagne, de la France, du Royaume-Uni et évidemment des États-Unis.

Mais Andrew Cuomo persiste : à New York, « le pire est passé, si nous continuons à être intelligents » et à suivre les mesures de confinement, a néanmoins précisé lundi le gouverneur.

« La propagation est sous contrôle », affirme Cuomo

Le gouverneur semble s’appuyer sur le nombre d’hospitalisations net, représentant la différence entre admissions et sorties, est en clair ralentissement. Il était de 118 sur les dernières 24 heures contre plus de 1 000 le 3 avril et les jours précédents. S’il est encore considérable, avec 671 décès, ce dernier bilan est le moins élevé depuis le 5 avril.

« La propagation est sous contrôle », a estimé le gouverneur. « Si nous faisons quelque chose de stupide, vous verrez ces chiffres remonter dès demain », a-t-il toutefois averti, interrogé quant au risque que l’annonce d’une maîtrise de la pandémie entraîne un relâchement dans le respect du confinement.

Trump presse pour un redémarrage, New York n’avance aucun calendrier

Alors que le président Donald Trump tente d’accélérer la « réouverture » de l’économie, Andrew Cuomo commence à envisager avec prudence l’après-confinement. « Nous pouvons maintenant prendre le chemin du retour à la normale, a déclaré Andrew Cuomo. Et avoir un plan qui prévoit le redémarrage de certaines activités, en maîtrisant un fragile équilibre. » Il a toutefois a refusé de donner un calendrier, mais il a indiqué que le début de la levée progressive du confinement était une question « de semaines ».

Dans l’ensemble de la première puissance mondiale, la décision de « rouvrir » l’économie sera cruciale – « la plus importante de ma vie », a martelé le président américain. Lundi, Donald Trump a affirmé que le redémarrage de tout ou partie des activités non essentielles relevait de sa décision et non de celles des gouverneurs.

Les gouverneurs semblent pourtant continuer à marquer le pas. Andrew Cuomo s’est entretenu lundi 13 avec les gouverneurs de plusieurs États de la région pour discuter d’une levée progressive du confinement. À l’issue de cet entretien avec ses homologues du New Jersey, du Connecticut, du Rhode Island, de Pennsylvanie et du Delaware, il a annoncé la formation d’un groupe de coordination qui inclura trois représentants de chacun de ces États du Nord-Est américain.

La propagation est sous contrôle ! Regardez ces chiffres, vous savez ce qu’ils signifient ? La propagation est sous contrôle. Nous pourrions être dans une situation où nous ne parvenons pas à contrôler cette maudite chose ! Le pire est passé, oui, je crois que nous pouvons dire que le pire est passé. Car le pire ce sont les gens qui meurent, c’est ça le pire.Nous parvenons à réduire le nombre de gens qui meurent et notre système de santé réussit un travail phénoménal et affronte ce monstre, qui n’est pas en train de submerger notre système de santé. Et c’est une réussite.Jusqu’à la fin de ma vie, je ne dirai qu’une chose aux soignants : ‘merci !’ Et je n’étais pas sûr que nous réussirions à empêcher la vague de submerger nos capacités hospitalières et ils ont réussi ! Et je pense que le pire est passé si nous continuons à agir intelligemment. Et je crois que nous pouvons maintenant prendre le chemin du retour à la normale…