Coronavirus : Les États-Unis démentent avoir détourné des masques destinés à la France




Alors plusieurs présidents de régions assurent que leur commandes de masques ont été détournées par des Américains, Washington nie fermement.

CORONAVIRUS – Un démenti ferme. Les États-Unis ont catégoriquement nié ce jeudi 2 avril avoir acheté à la Chine des masques destinés à la France après des accusations lancées par plusieurs responsable politiques français.

“Le gouvernement des États-Unis n’a acheté aucun masque qui devait être livré par la Chine à la France”, a indiqué à l’AFP un haut responsable de l’administration américaine.

“Les informations affirmant le contraire sont complètement fausses”, a ajouté ce responsable sous couvert d’anonymat.

La présidente de la région parisienne de l’Ile-de-France Valérie Pécresse a assuré jeudi avoir perdu un chargement de masques chinois au profit d’Américains qui avaient “surenchéri” pour l’obtenir.

L’élue n’a pas précisé quelles entités, publiques ou privées, représentaient ces acheteurs.

Il y a quelques jours, les présidents de deux autres régions françaises avaient déjà dénoncé des pratiques similaires de la part d’acheteurs américains, sans autres précisions sur leur identité.

“Sur le tarmac, les Américains sortent le cash et payent trois ou quatre fois (plus cher) les commandes que nous avons faites, donc il faut vraiment se battre”, a notamment déploré Jean Rottner, président de la région Grand Est.