Côte d’Ivoire : 27 individus interpellés après l’attaque terroriste dans le nord du pays




Côte d’Ivoire : 27 individus interpellés après l’attaque terroriste dans le nord du pays

Au total 27 individus ont été interpellés après l’attaque, le 11 juin, d’un poste mixte de l’armée ivoirienne par des “individus armés non identifiés” à Kafolo, dans la sous-préfecture de Sikolo dans le nord-est de la Côte d’Ivoire, annonce jeudi l’armée ivoirienne.

Crédit Photo : AFP
Crédit Photo : AFPImage d’illustration.

Selon un communiqué signé du chef d’état-major général des armées ivoiriennes, le général Lassina Doumbia, “au 6ème jour d’un ratissage dans la zone, 27 individus ont été interpellés, du matériel a été saisi, du matériel de communication a été saisi”.

L’opération de ratissage a été mise en oeuvre avec des “moyens aériens et terrestres” dans la zone du Parc national de la Comoé d’une supeficie de 150 000 hectares dans le nord-est ivoirien et dans la zone de Kafolo. Le 11 juin, le poste mixte à Kafolo avait été attaqué par des individus armés non identifiés faisant une dizaine de morts et six blessés.

Le poste composé de soldats de l’armée et de gendarmes est situé dans la dernière localité entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, dans le département de Kong.  Avant l’attaque, une opération conjointe des armées de Côte d’Ivoire et du Burkina Faso sur quelque 580 kilomètres de frontière entre les deux pays avait permis de démanteler une base terroriste en territoire burkinabé.

Huit combattants armés des groupes armés terroristes avaient été tués, 38 suspects avaient été interpellés et des armements, munitions, équipements informatiques, téléphones portables et motocyclettes saisis. 




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.