Côte d’Ivoire / Affaire Laurent Gbagbo demande un passeport : voici la décision du gouvernement et la réaction de Bédié




L’ancien président Laurent Gbagbo a fait une requête auprès de l’ambassade de la Côte d’Ivoire en Belgique pour rentrer en possession de son passeport afin de retourner en Côte d’Ivoire. Suite à cette requête, le gouvernement ainsi que le président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié se sont prononcés.

Après la demande formulée par l’ancien président Laurent Gbagbo auprès de l’ambassade de Côte d’Ivoire en Belgique le 28 juillet, pour son passeport, les autorités ivoiriennes ont indiqué que le traitement du passeport du président du Front Populaire Ivoirien (FPI) est en cours de traitement.

C’est lors du traditionnel conseil des ministres présidé par le Président de la République Alassane Ouattara que cette décision a été prise. “Notre chancellerie à Bruxelles, nous a informés de la réception d’une requête de passeport par monsieur Laurent Gbagbo et le dossier est en cours de Traitement” a déclaré le ministre Sidi Touré au terme du conseil des Ministres qui a eu lieu mercredi 29 Juillet 2020 à Abidjan-Plateau.

En dehors du passeport, l’ancien président aurait demandé l’établissement d’un casier judiciaire et un certificat de nationalité. Tous ces documents lui seront délivrés selon le porte-parole du gouvernement.

“Une autre requête introduite par M. Gbagbo pour l’obtention d’un casier judiciaire et de certificat de nationalité a été demandé. C’est un Ivoirien comme tout autre, il recevra ces documents après la procédure de traitement”, a indiqué Sidi Touré à l’issue de conseil.

Interrogé sur la question lors d’une interview sur les antennes de France 24 le mardi 28 juillet, Henri Konan Bédié, président du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire, désigné à 98% pour être candidat à la présidentielle prochaine a réitéré son souhait de voir l’ancien président, Laurent Gbagbo rentrer en Côte d’Ivoire.

Selon lui, la place de Laurent Gbagbo n’est pas en Belgique mais plutôt en Côte d’Ivoire. Se prononçant sur le probable 3e mandat d’Alassane Ouattara, Henri Bédié à indiqué que “un troisième mandat de Ouattara serait illégal” selon la Constitution ivoirienne.

Laurent Gbagbo et son ministre Charles Blé Goudé ont été déportés à la Haye après la crise postélectorale qui a entraîné la mort de plus de 3000 ivoiriens. Ils étaient accusés de crimes de guerre et crimes contre l’humanité.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.