Covid-19/Arabie Saoudite : Des Africains traités comme des esclaves dans des centres




Covid-19/Arabie Saoudite : Des Africains traités comme des esclaves dans des centres

Avec 314 821 de cas déclarés au coronavirus, l’Arabie Saoudite a préféré maintenir des centaines, voire des milliers de migrants africains enfermés dans des conditions inhumaines qui rappellent les camps d’esclaves de la Libye.

Les Africains enfermés dans des conditions inhumaines

L’affaire est ébruitée avec une enquête de Sunday Telegraph, qui fait froid dans le dos. Des images prises par des téléphones portables, et envoyées au journal britannique par des migrants à l’intérieur de ces centres de détention montrent des dizaines d’hommes entassés, torse nu, dans de petites pièces aux fenêtres à barreaux.

Un cadavre laissé au milieu des personnes

Une photo montre ce qui semble être un cadavre enveloppé dans une couverture violette et blanche au milieu d’eux. Ils disent que c’est le corps d’un migrant qui est mort d’un coup de chaleur, et que d’autres ont à peine assez de nourriture et d’eau pour survivre.

Les Ethiopiens et des femmes majoritaires dans ces centres

Ces centres de détention identifiés par le Sunday Telegraph hébergent principalement des Ethiopiens et il y en aurait d’autres remplis de femmes. L’un des centres est à Al Shumaisi, près de La Mecque et l’autre à Jazan, une ville portuaire près du Yémen.