Covid-19: inquiétante recrudescence des cas dans le sud des États-Unis




Le sud des États-Unis, de la Floride à la Californie, est devenu le point chaud de l’épidémie de coronavirus dans le pays. Le Texas, qui avait très vite entamé son déconfinement début mai, enregistre des records de nouvelles infections. Le nombre d’hospitalisations a doublé au cours du dernier mois et les hôpitaux craignent d’être submergés.

La courbe des contaminations au coronavirus au Texas est désormais exponentielle et la région de Houston est le nouveau centre de la pandémie, rapporte notre correspondant à Houston, Thomas Harms. « Nous sommes maintenant dans la phase de la courbe verticale et à ce rythme tous nos lits sont remplis d’ici une semaine, estime le Dr Peter Hotez du Baylor College de Medicine. Si on continue sur cette trajectoire, nous serons au niveau d’une ville du Brésil et nous serons la ville la plus touchée des États-Unis. »

Avec un pic de 5 551 cas détectés au Texas, mardi, cet État du sud des États-Unis a durci à nouveau les mesures de confinement après avoir été l’un des premiers à les assouplir. Les rassemblements qui étaient autorisés jusqu’à 500 personnes redescendent à moins de 100 personnes, les masques deviennent obligatoires dans les magasins.

Un hôpital pour enfants accueille des adultes

Et les hôpitaux commencent à être débordés. Le Dr Peter Hotez travaille également au Texas Children’s Hospital, le quatrième plus grand centre pédiatrique des États-Unis. Cet hôpital privé a décidé de prendre en charges des malades adultes pour soulager les hôpitaux publics de la ville.

« On est reconnaissant envers le Texas Children’s Hospital, explique le Dr Marc Boom, directeur général de l’hôpital méthodiste de Houston. Cela a déjà été fait ailleurs à New York et ailleurs parce que les enfants semblent être moins concernés par les hospitalisations (dues au Covid-19). »


Changement de discours des autorités

« Si nous sommes incapables de ralentir la progression dans les prochaines semaines, nous devrons revoir dans quelle mesure les commerces peuvent rester ouverts », a averti le gouverneur du Texas, Greg Abbott. « Car si elle n’est pas contenue dans les deux semaines à venir, elle échappera à tout contrôle », a ajouté l’élu républicain. Lui qui insistait il y a quelques jours sur le nombre abondant de lits en hôpitaux au Texas, est désormais plus prudent. « Parce que la progression de l’épidémie est si rapide maintenant, dit-il, le plus sûr actuellement est de rester chez vous. »




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.