Donald Trump interdit les prises d’étranglement sauf “si la vie d’un policier est en danger”




Donald Trump a signé un décret ordonnant une réforme limitée des forces de l’ordre, notamment l’interdiction des prises d’étranglement, sauf “si la vie d’un policier est en danger”. Et ce, pour tenter de répondre au mouvement historique de colère contre les violences policières aux États-Unis.

Après plusieurs semaines de tensions à la suite de la mort de George Floyd, un Afro-Américain asphyxié par un policier blanc lors de son arrestation, le président américain Donald Trump a signé, mardi 16 juin, un décret ordonnant une réforme limitée des forces de l’ordre.

Ce décret inclut l’interdiction des prises controversées d’étranglement, sauf “si la vie d’un policier est en danger”, a précisé le chef de l’État après avoir rencontré les familles de victimes de violences policières ou racistes. Il “encourage” les milliers d’unités de police américaines à adopter les “normes professionnelles les plus élevées”, a-t-il ajouté depuis les jardins de la Maison Blanche.

Ces mesures restent toutefois en deçà de ce que réclament les manifestants, qui se mobilisent depuis la mort de George Floyd, le 25 mai à Minneapolis.

Avec AFP




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.