États-Unis : 4,8 millions d’emplois créés en juin malgré la pandémie de coronavirus




L’économie américaine a créé des emplois à un rythme record en juin, les entreprises ont embauché davantage de personnel après le ralentissement de la propagation du coronavirus.


Les effectifs ont augmenté de 4,8 millions de personnes, le plus grand nombre depuis que le ministère du travail a commencé à tenir des registres en 1939, grâce à la réouverture d’usines et de restaurants.

Cette hausse fait suite au rebond de l’emploi en mai, lorsque 2,5 millions de personnes ont rejoint le marché du travail, et intervient après que les données sur les dépenses de consommation a connu un bond d’activité.

« Ces améliorations reflètent la poursuite de la reprise de l’activité économique qui avait été interrompue en mars et avril dans un effort pour contenir la pandémie de coronavirus », a commenté jeudi le ministère du Travail.

Cette semaine, le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a reconnu le rebond de l’activité, déclarant que l’économie était « entrée dans une nouvelle phase importante ». Cependant, il a souligné que la poursuite de la croissance dépendrait de la capacité du pays à contenir le virus.

Le taux de chômage est certes tombé à 11,1 % après 13,3 % en mai mais il reste très supérieur à ses niveaux d’avant la crise.