Gambie :La Cour Suprême désavoue Barrow, Jammeh obtient gain de cause




La saisie et la vente des biens de l’ancien président gambien vient de connaître de nouveaux développements. La Cour Suprême vient d’ordonner l’arrêt de la vente des actifs de Yaya Jammeh et l’annulation des procédures antérieures. Un coup dur pour le président Adama Barrow et son ministre de la justice accusés d’avoir fait main basse sur l’énorme patrimoine de Jammeh, actuellement en exil en Guinée Équatoriale.

Le gouvernement gambien a reçu l’ordre de suspendre la vente prévue des actifs appartenant à l’ancien président Yahya Jammeh. Ba Tambadou qui est le procureur général de la Gambie et ministre de la justice avait en dehors des prérogatives de la commission chargée d’enquêter sur les crimes et biens de l’ancien, pris la décision de vendre les biens considérés comme tels.

Plusieurs propriétés de Yaya Jammeh et de ses proches de même que plus d’une centaine d véhicules ont été vendus alors que la Conmission « Janneh » n’a pas encore remis ses conclusions au Président Adama Barrow. Aujourd’hui la Cour Suprême vient d’apporter un désaveu à ces ventes qui se sont faites en dehors de tout cadre légal.

Certains biens vendus ne faisaient même pas partie du patrimoine de Jammeh et ce sont leurs ayants droit qui ont porté l’affaire devant les juges de la haute cour. Les familles Kharafi et Ghattaz dont plusieurs biens ont été saisis et vendus à des ministres et proches du ministre de la justice et de la famille du président Barrow, ont obtenu gain de cause avec l’annulation des procédures de vente faites par Ba Tambedou.

Un désaveu de la Cour Suprême qui a fait rentrer le Président Adama Barrow dans une colère noire en apprenant que son ministre de la justice avait vendu autant de biens sans que les fonds ne soient versés dans les caisses du Trésor Public.

Pour Lamine Tamba, l’un des porte-parole de l’ancien président, « Ce n’est pas étonnant de la part du ministre de la justice qui a commencé à trembler quand Adama Barrow a informé son gouvernement que Jammeh pouvait revenir vivre paisiblement en tant qu’ancien président«. « Ba Tambadou a paniqué, et en a profité pour vendre les biens de l’ancien président après avoir obligé la commission « Janneh » à produit un rapport provisoire sur les biens de Jammeh. Ne se limitant pas à cette forfaiture, le ministre de la justice ne cesse de démentir la déclaration de Barrow sur un retour de Yaya Jammeh ».

« Le ministre Ba Tambedou sachant l’illégalité dans laquelle il s’est engagé et qu’un retour de Jammeh lui causera un enchevêtrement inextricable, un gâchis dont il ne pourra pas sortir. Il a accéléré la vente les actifs de Jammeh sans l’autorisation des tribunaux », informe Lamine Tamba. Et de poursuivre, « Ce qu’il a fait n’est rien d’autre que du vol car il vendu illégalement des propriétés appartenant à quelqu’un d’autre ».




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.