La pétition anti-confinement de 6.000 scientifiques atteint les 30.000 signatures




wikistrike.com

Près de 6.000 scientifiques ont signé une pétition contre le confinement, appelant les autorités à une «protection ciblée» des personnes vulnérables contre le Covid-19 afin que les jeunes puissent renforcer «l’immunité du troupeau».

Des scientifiques des meilleures universités du monde ont écrit une lettre ouverte appelant les autorités sanitaires à renforcer l’immunité collective, aussi appelée immunité de groupe ou «du troupeau», contre le Covid-19, le laissant ainsi se propager chez la jeune génération.

La pétition anti-confinement avertit que les règles strictes de distanciation sociale ont «des effets néfastes sur la santé physique et mentale». La lettre a été signée par près de 60.000 personnes du grand public, 2.700 chercheurs en médecine et santé publique et 3.600 médecins.

La majorité de la population ne risque pas de mourir si elle attrape Covid-19, affirment-ils, ajoutant que les efforts doivent être concentrés sur la protection des personnes vulnérables, tout en laissant tout le monde vivre normalement.

Intitulée «Déclaration de Great Barrington» d’après la ville du Massachusetts où elle a été écrite, la lettre est un cri d’alarme pour que scientifiques et politiciens arrêtent de fuir le coronavirus et l’acceptent enfin.

Dommages dans les années à venir

«Ceux qui ne sont pas vulnérables devraien être immédiatement autorisés à reprendre une vie normale», disent les scientifiques. Ils préviennent que «le maintien de ces mesures [de confinement, ndlr] jusqu’à ce qu’un vaccin soit disponible causera des dommages irréparables, avec des dommages disproportionnés aux défavorisés».

Parmi ces dommages: des taux de vaccination infantile plus faibles, une aggravation des maladies cardiovasculaires, moins de dépistages du cancer et une détérioration de la santé mentale pour «une plus grande surmortalité dans les années à venir, avec la classe ouvrière et les plus jeunes de la société pour porter le plus lourd fardeau», conclut la lettre.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.