Labé : quand des « loubards » créent une débandade au marché central




Alors que beaucoup de personnes étaient partagées sur l’organisation ou non d’une journée ville morte ce jeudi 26 novembre 2020 à l’appel de l’UFDG (Union des forces démocratiques de Guinée) et ses alliés, les commerçants du marché central de Labé ont voulu reprendre leurs activités au petit matin.

Mais contre toute attente, un groupe de jeunes sortis de nulle part est venu semer le désordre aux alentours du plus grand marché de la région. Conséquences, une débandade indescriptible a poussé les gardiens à refermer rapidement le marché.

Mamadou Tely Baldé, l’administrateur du marché central de Labé revient sur ce qu’il dit être l’œuvre ‘’des loubards’’. « Comme d’habitude, les gardiens sont venus ouvrir à 08 heures, 30 minutes. Après, des loubards sont venus à pieds et à motos pour obliger les gens à fermer. Donc, dans cette situation, nous sommes obligés de fermer parce qu’il y a les loubards qui viennent de passer en semant le désordre. Donc, les gardiens ont regardé la sécurité du marché », explique-t-il.

Vendeuse en détail de la pomme de terre, Mariama Benté Barry renchérit en ces termes : « j’ai pratiquement perdu ma marchandise dans la course car ils nous ont surpris. Donc, il fallait chercher à sauver sa vie avant de penser à la marchandise. Pourtant, le marché était bien calme et chacun vaquait paisiblement à ses occupations », déplore-t-elle.

« je me demande pourquoi ceux-ci font cette pagaille parce qu’actuellement tout le pays est en train de travailler. Donc, pourquoi pas Labé ? », s’interroge Baldé Alpha Oumar, commerçant qui soutient être fatigué de ces crises en répétition. « Qu’ils nous laissent chercher notre pain quotidien parce que fermer chaque jour les commerces ne nous arrange pas du tout. A un certain niveau, il faut qu’on travaille si non ça sera compliqué car on est vraiment fatigué », dénonce-t-il.

Quelques heures après cette pagaille, le grand marché de Labé a finalement rouvert ses portes et les activités se déroulent normalement.