L’Administration Trump s’attaque aux biens de Jammeh




Les Etats Unis d’Amérique ne lâchent pas Yaya Jammeh. Le département de la Justice a enclenché une procédure visant les biens de l’ancien dictateur. Une plainte a déjà été déposée pour la confiscation d’une propriété de l’ex Président gambien. Plusieurs procureurs sont sur le coup.

Jammeh l’avait acquise à 3 500 000 de dollars, soit environ 2 milliards de francs Cfa. «C’est un produits de la corruption par l’ex-président de la Gambie, Yahya Jammeh, grâce à une fiducie créée par son épouse, Zineb Jammeh », indique le département de la Justice.

Dans document plaqué sur le site web de son département de la Justice, les Usa déclare que Yahya Jammeh a frauduleusement obtenu des millions de dollars en détournant des fonds publics et en sollicitant des pots-de-vin d’entreprises cherchant à obtenir des droits de monopole sur divers secteurs de l’économie gambienne.

De plus, il a comploté avec les membres de sa famille et ses proches pour utiliser une multitude de sociétés écrans et de fiducies à l’étranger pour blanchir ses produits de la corruption à travers le monde, notamment en achetant un manoir de plusieurs millions de dollars à Potomac, dans le Maryland, disent-ils.

Le bureau de la HSI de Dakar sur le coup
« L’ancien président gambien Yahya Jammeh et sa femme pensaient qu’ils pourraient cacher les fonds volés au peuple gambien en achetant un manoir à Potomac, Maryland », a déclaré le procureur américain Robert K. Hur.

L’enquête a été menée par le Groupe des produits illicites et de la corruption étrangère de HSI à Miami, avec l’aide du bureau HSI de l’agent spécial chargé de Baltimore et du bureau des attachés HSI à Dakar. Une assistance substantielle a été fournie par le gouvernement de la Gambie et Michael Quinley, du Bureau du développement, de l’assistance et de la formation des procureurs à l’étranger de la Division pénale.