Le Togo va construire la plus grande centrale solaire d’Afrique de l’ouest




Le président togolais Faure Gnassingbé a lancé ce 3 février les travaux de construction de la centrale solaire de Blitta, dans le centre du pays, d’une capacité de 50 MW, ce qui en fera la plus importante en Afrique de l’ouest.

Evalué à un coût de 35 milliards FCFA, le complexe photovoltaïque financé par le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement, avec une contribution de 7 milliards FCFA de la BOAD, va porter le nom Mohamed Bin Zayed, le prince héritier de l’émirat.

La centrale dont le chantier a été confié à AMEA Power, un producteur indépendant d’énergie basé à Dubaï, qui a la charge de la construction et de l’exploitation via sa filiale AMEA Togo Solar pour un bail de 25 ans, avant une rétrocession à l’Etat togolais. Elle sera en partie opérationnelle en juin prochain avec une capacité installée de 30 MW avant une livraison définitive en octobre avec une capacité supplémentaire de 20 MW.

Pour le pays qui ambitionne de parvenir à l’indépendance énergétique d’ici 2030 d’après Marc Ably-Bidamon, le ministre en charge de l’Energie, il s’agit d’une nouvelle avancée après le lancement en juin dernier de la centrale thermique de Kékéli et l’annonce dernièrement d’un nouveau projet électrique par la firme britannique Globeleq