Macky Sall « nettoie » le consulat du Sénégal à Milan




Le ministère des affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieure a décidé de rappeler le consul général du Senegal a Milan, Rokhaya Ba Toure et 7 des employés de la représentations diplomatique. Cette convocation-sanction fait suite a une kyrielle de problèmes qui ont abouti, jeudi derniers, a une grève dont ralentissement diplomatique a écorné l’image du Sénégal en Italie et fâché la chancellerie

L’affrontement entre deux camps, le consul général du Sénégal a Milan, Rokhya Ba Toure et 7 des employés de la représentation diplomatique du Sénégal en Italie. une guère a bout touchant de l’adversaire qui a abouti a la sanction suprême: le rappel de dakar de tous les protaganiste et la fin de leurs mission diplomatique. Las les réponses aux demande d’explication servis aux concernes, dont principalement les 7 employés en grève le jeudi derniers pour, entre autres, défauts de climatisation dans les bureaux, alors qu’ils font face a une forte affluence de compatriotes venus renouveler ou se faire confectionner un passeport pour espérer faire partie de la vague de régularisation de sans-papiers inities par l’italie, le ministre des affaire étrangères a été oblige de prendre des sanctions pour fautes lourdes. surtout que révèlent les sources de l’observateur, le ministre a attendu presque une semaine pour avoir des réponses et a la place, c’est un mémorandum signe par le collectif qui a été envoyer a Dakar.Alors que la demande d’explication été personnelles, individuelles. <>

Tout un tas de griefs qui ont ulcérés le ministre des affaire étrangères et des sénégalais de l’extérieur, Amadou Ba, au finish, décidé de se séparé de tout ce beaux monde. le consul du Sénégal a Milan y compris. << elle a été aussi rappelée a Dakar. Mais contrairement aux autres, elle a était nomme par décret pour la changer. Mais cela ne saurait pas tarder.>> surtout que pour beaucoup, la dame, source de tout ce malaise, avait acquis l’impunité . Depuis presque 9 mois, plus exactement lors du conseil des ministre du mercredi 6 novembre 2019, le président avait décidé d’engager, via le ministère des affaire étrangères , le recensement exhaustif et l’audit intégral du patrimoine de l’Etat. un besoin du chef de se faire l’inventaire du patrimoine immobilier a l’étranger, dont on pensait, a l’époque , qu’ils serait dicter par le présumé scandale de Milan. Une procédure que devait certainement passer au peine fin les enquêteurs de la commission de contrôle et de suivi du patrimoine immobilier de l’Etat a l’étranger qui avait été annonces dans les différentes capitales et ville du monde qui abritent des présentation diplomatique et consulaire du Sénégal . Depuis lors, rien n’a filtre de ses mission

Consul général du Sénégal chez Giusepp conte, Rokhya Ba Toure a engage l’Etat du Sénégal dans une location-vente, avec remise des payement des arriérés , d’un immeuble de trois niveaux situe a Viale Certosa 187 a Milan pour abriter la mission consulaire en Itali. L’immeuble était loue par le Sénégal depuis 2015 pour un montant d’environ 7 000 euros ( environ4,5 millions FCfa) par mois, c’est-a-dire près de 5 millions de FCfa. Mais l’acte de vente a ete officialise le 1er aout 2019 devant le notaire Adele Raiola, en collaboration avec l’agence immobilière . le consul général du Sénégal a Milan, Rokhya Ba, aurait pilote, en solitaire, ce dossier qui a aboutie a la signature de l’accord d’un financement immobilier d’un montant de 1 300 000 euros, soit un peu moins d’un milliard de FCfa, avec credit immobilier qui va durer 15ans. Rokhya Ba Toure se serait juste basée sur une lettre de l’ancien ministre du Budget, Birima Mangara, pour valider ce dossier qui engage l’Etat du Sénégal . Elle aurait interprété , a sa guise, la correspondance de l’ancien ministre du Budget. Or, la dame devait attendre d’avoir une autorisation expresse, formelle et absolue du ministre des affaires étrangères , avant d’agir. Une affaire toujours pas élucidée , mais dont le retentissement, combine a celui de la grève de jeudi derniers, a été trop bruyant pour la diplomacie senegalaise . Ce qui a pousse le ministre Amadou Ba a décidé tout bonnement de mettre un terme a sa mission a la tête du consulat général du Senegal a Milan. une decision qui sera prise par décret , dans les prochaine jours, par le chef de l’Etat qui a déjà avalise la procédure enclenchée par le ministre des affaires Étrangère .