Matshidiso Moeti, directrice Afrique de l’Oms : «En Afrique, l’évolution de la pandémie est très rapide et très préoccupante»




Alors que le directeur de l’Organisation mondiale de la santé (Oms) a appelé l’Afrique à «se réveiller» et à «se préparer au pire» face à la pandémie de Covid-19, la directrice Afrique de l’Organisation mondiale de la santé, Matshidiso Moeti, revient pour France 24 sur la progression du virus sur le continent africain. Selon elle, la situation est «très préoccupante» avec une progression «très rapide» de la pandémie.

«La situation en Afrique est très préoccupante avec une évolution très rapide» du nombre de pays touchés par le coronavirus sur le continent, affirme la directrice Afrique de l’Organisation mondiale de la santé (Oms), Matshidiso Moeti, dans un entretien accordé à France 24 vendredi 27 mars depuis Brazzaville, au Congo.

Le nombre de cas officiellement détectés dans chaque pays progresse aussi chaque jour très rapidement, souligne-t-elle. Et désormais, «39 pays sont touchés» en Afrique, et «environ 300 cas» sont officiellement détectés chaque jour, alors qu’il y a deux semaines, 50 cas étaient détectés quotidiennement, précise-t-elle.

Si Matshidiso Moeti se réjouit que «presque tous les pays» aient désormais interdit les regroupements et mouvements de population et qu’une quarantaine d’Etats aient mis en place des mesures de confinement – parfois avec une fermeture des frontières – elle souligne que la «détection et la mise en quarantaine des personnes infectées» sont des mesures cruciales pour empêcher la transmission du Covid-19.

«C’est un grand défi» pour les gouvernements africains de lutter contre cette pandémie, et cela demande «beaucoup de moyens et un appui international», souligne Matshidiso Moeti, qui appelle aussi à «encourager le secteur privé» à mutualiser les moyens financiers, matériels et les équipements indispensables à la lutte contre la pandémie.