Nigeria: 23 morts dans l’accident d’un camion-citerne…




Vingt-trois personnes ont été tuées mercredi dans un incendie provoqué par l’accident d’un camion-citerne chargé de carburant qui s’est renversé sur une route très fréquentée dans le centre du Nigeria, a annoncé le président Muhammadu Buhari.

“La mort de 23 personnes (…) est un nouvel incident perturbant et attristant dans la litanie des tragédies qui frappe notre pays”, a déclaré le chef de l’Etat dans un communiqué. Plus tôt dans la journée, un journaliste de l’AFP sur place avait fait état d’un premier bilan de 9 morts. “Je très inquiet par la fréquence de ces tragédies à grande échelle dans le pays qui causent des morts inutiles, a-t-il ajouté.

Le chauffeur a perdu le contrôle de son camion sur une autoroute traversant Lokoja, la capitale de l’Etat de Kogi, l’un des 36 Etats du Nigeria. “J’ai compté neuf corps carbonisés à la morgue, plusieurs autres victimes sur place présentaient de graves blessures”, a rapporté un journaliste de l’AFP sur les lieux de l’accident.

De nombreux véhicules, dont un bus transportant des étudiants, ont pris feu dans l’incendie provoqué par l’accident. Les freins du camion-citerne ont lâché, il est sorti de la route et a pris feu. Des médias locaux avaient rapporté un bilan d’au moins 20 personnes ayant péri dans l’incendie, notamment des étudiants et de simples passants. Le gouverneur de l’Etat, Yahaya Bello, avait exprimé dans un communiqué son soutien aux victimes et à leurs proches, sans préciser le nombre de morts et de blessés.

“Nous déplorons la perte tragique de vies humaines (…) dans l’incendie d’un camion-citerne”, a-t-il écrit, présentant notamment ses condoléances aux étudiants “après la mort de certains de leurs camarades”. Les accidents de ce type sont fréquents au Nigeria, premier producteur de pétrole en Afrique mais aux routes dangereuses et mal entretenues. En juillet 2018, au moins 45 personnes sont mortes et plus de 100 avaient été blessées dans l’incendie d’un camion-citerne accidenté dans l’Etat de Benue.