Nigeria : des frappes aériennes de l’armée tuent des combattants de Boko Haram




Plusieurs combattants de Boko Haram ont été tués suite à une série de frappes aériennes de l’armée nigériane aux abords de la forêt de Sambisa, dans la région nord-est du pays, a déclaré samedi un porte-parole de l’armée.

John Enenche, porte-parole de l’armée nigériane, a déclaré dans un communiqué que les frappes aériennes ont été menées vendredi à Bula Korege, un lieu qui servait de centre de distribution logistique du groupe terroriste et de point de rencontre aux abords de la forêt de Sambisa.

La forêt de Sambisa est connue comme étant le plus grand camp d’entraînement du groupe Boko Haram au Nigeria. Lors des frappes aériennes de vendredi, un camion d’armes appartenant au groupe terroriste a été détruit, a déclaré M. Enenche.

Des avions de chasse militaires ont repéré un grand nombre de terroristes et un camion d’armes à feu dans le camp, détruisant certaines structures et neutralisant plusieurs terroristes. Le responsable militaire a refusé de donner le nombre précis de combattants de Boko Haram tués pendant l’opération.

Depuis 2009, Boko Haram tente de créer un Etat islamique dans le nord-est du Nigeria, en étendant ses attaques aux pays du bassin du lac Tchad.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.