Nigeria : forte augmentation des viols pendant le confinement. L’Etat d’urgence décrété.




En raison de la forte augmentation des viols au Nigeria, les gouverneurs de tout le pays ont décrété un Etat d’urgence. Ce sont plus de 700 cas de viols qui ont été enregistrés. L’information a été relayée par le chef de la police nationale lundi.


Selon la police, durant la période du confinement dû à la pandémie du coronavirus, plusieurs femmes ont été victimes de viols et de violences sexuels, sur la période de janvier à mai. « A cause des restrictions liées au Covid-19, nous avons observé une augmentation des cas de viols et de violences envers les femmes », a déclaré à la presse l’inspecteur général de la police, Mohammed Adamu.

Poursuivant, il a indiqué que « de janvier à mai 2020, nous avons enregistré environ 717 viols signalés dans tout le pays ». Selon lui, 799 suspects avaient été interpelés.

Pauline Tallen, la ministre de la condition féminine avait indiqué que les cas de viols pendant la période de confinement a triplé. Leurs bourreaux seraient parfois leurs parents.

Peuplé de 215 millions d’habitants, le Nigeria, avec son rang de premier pays le plus peuplé du continent africain, a enregistré plusieurs agressions sexuelles faites aux femmes. Ces agressions avaient occasionné plusieurs manifestations et des luttes sur les réseaux sociaux.

Pour lutter efficacement contre ce phénomène, les gouverneurs de tout le pays ont décrété l’État d’urgence afin de trouver et traduire les responsables de ces actes en justice.

L’Unicef indique dans un rapport qu’une femme nigériane sur quatre est victime d’abus sexuels avant l’âge de 18 ans, et la majorité des cas ne font l’objet d’aucune poursuite judiciaire.

Notons qu’a ce jour, depuis le premier cas de coronavirus en février, le bilan sanitaire établi par le ministère de la santé relativement à la pandémie du coronavirus fait état de plus de 16 000 cas de personnes infectées et de 420 décès.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.