Palestine : Erdogan attaque virulemment l’Arabie Saoudite et les Emirats et les accuse de trahison




Recep Tayyip Erdogan, le président de la Turquie, a envoyé une déclaration forte ce vendredi concernant le plan américain pour la résolution du conflit en Palestine et accusant certains pays arabes de «trahison».

Certains pays arabes trahissent la Palestine
Erdogan, qui a prononcé son discours face aux responsables de son parti l’AKP, a déclaré :

Les pays arabes qui soutiennent un tel plan commettent une trahison envers Jérusalem, ainsi que leur propre peuple et, plus important, toute l’humanité

Les coupables nommés un par un
Arabie Saoudite, Émirats Arabes Unis, Oman, Bahreïn, Erdogan attaque virulemment les pays qu’il cite sans sourciller :

L’Arabie saoudite est silencieuse. Quand vas-tu faire entendre ta voix ? Oman, Bahreïn, pareil. Le gouvernement d’Abou Dhabi applaudit. Honte à vous ! Honte à vous !

Un plan inacceptable pour la Palestine
Erdogan, fidèle à la cause Palestinienne, n’accepte aucunement le plan américain :

La Turquie ne reconnaît pas et n’accepte pas ce plan qui anéantit la Palestine et fait main basse sur Jérusalem

Mercredi déjà, Erdogan avait formellement interdit à Israël et au Américains de s’accaparer Jérusalem. Définir Jérusalem comme la «capitale indivisible d’Israël», est «absolument inacceptable» pour le président turc.

Il répète et affirme avec conviction :

Jérusalem est notre ligne rouge. Abandonner la totalité de Jérusalem aux griffes ensanglantées d’Israël reviendrait à commettre un grand tort envers l’humanité

Jérusalem, une ville importante pour les musulmans
Jérusalem, berceau de la mosquée Al-Aqsa, lieu saint de l’Islam est d’une importance capitale pour les musulmans.

Si nous ne parvenons pas à protéger la mosquée al-Aqsa, demain les mauvais regards se tourneront vers la Kaaba

Erdogan affirme que si cette mosquée n’est pas protégée, des puissances étrangères pourraient se tourner vers le lieu le plus saint de l’Islam, la ville de la Mecque en Arabie Saoudite.

Jérusalem est également une ville très importante pour la communauté chrétienne. Erdogan appelle « les chrétiens, qui eux aussi ont des droits sur Jérusalem, à protéger » cette ville sainte.