Pour lutter contre le « séparatisme » : Macron a décidé de structurer l’islam de France




Même les présidents changent d’avis. Attendu dans les prochaines semaines après plusieurs reports, le plan de lutte contre le communautarisme devrait finalement comporter un volet sur la structuration de l’islam de France.

Jusqu’ici, Emmanuel Macron avait toujours refusé de mélanger les deux sujets, estimant que cela pouvait provoquer des amalgames dangereux. « La ligne de crête est compliquée mais un dialogue républicain avec l’islam de France permettra d’être plus fort contre l’islamisme », justifie un familier du dossier.

Concrètement, Emmanuel Macron devrait annoncer d’ici à la fin février, entre autres mesures, un renforcement des relations entre l’Etat et le Conseil français du culte musulman (CFCM). Cette instance créée en 2003 par Nicolas Sarkozy pour déjà, régler les questions de pratique religieuse des musulmans en France. « Une institutionnalisation du CFCM et de ses chapitres départementaux fait sens dans un plan de lutte conte l’islam politique », fait-on valoir dans l’entourage présidentiel, où l’on appelle à une plus grande implication des représentants du culte musulman dans la lutte contre les dérives communautaires.