Présidentielle en Ouganda: le président Museveni en lice pour briguer un sixième mandat




rfi.fr

Le président ougandais Yoweri Museveni.

Le président ougandais Yoweri Museveni. REUTERS/Tiksa Negeri/File Photo

En Ouganda, les élections générales doivent se tenir au début de l’année 2021. Et le parti présidentiel, le Mouvement de la résistance nationale (NRM), a investi sans surprise, mardi, le président Yoweri Museveni.

En Ouganda, 80% de la population n’a connu que Yoweri Museveni à la tête du pays. Il est désormais l’un des plus anciens présidents au pouvoir en termes de longévité sur le continent, derrière le président Teodoro Obiang Nguema de Guinée-Bissau, Paul Biya du Cameroun et Denis Sassou-Nguesso du Congo.

Yoweri Museveni est au pouvoir depuis 1986, quand après cinq années passées dans la brousse, l’Armée de résistance nationale qu’il dirigeait a pris le pouvoir par un coup d’État, renversant Milton Obote.

Des débats sur la limite d’âge lors du scrutin de 2016 avaient créé des tensions. Le pouvoir est toutefois parvenu à modifier la Constitution l’année dernière afin de permettre à Museveni de pouvoir briguer un nouveau mandat.

Qui face à Museveni ?

Des interrogations sur son état de santé se font régulièrement entendre. Il avait été question de préparer son fils à sa succession, mais ce dernier n’obtient pas l’adhésion générale, notamment dans les rangs de l’armée.

D’autres candidatures à la présidentielle ont déjà été annoncées. Il y a notamment celle de Bobi Wine, le chanteur populaire devenu député. Ce dernier est devenu le porte-parole d’une jeunesse désabusée par le régime autoritaire de Museveni et il a fait l’objet de nombreuses menaces physiques et judiciaires. Quant à Kizza Bezigye, l’opposant historique, il ne s’est pas encore prononcé. Il pourrait faire cavalier seul ou s’allier à Bobi Wine.

Kristof Titeca

Charlotte Cosset




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.