Procès anticorruption en RDC : Vital Kamerhe condamné à «20 ans de travaux forcés»




Le directeur de cabinet du président Tshisekedi, Vital Kamerhe, a été condamné à «20 ans de travaux forcés» et 10 ans d’inéligibilité et d’impossibilité d’accès aux fonctions publiques pour détournements, corruption aggravée et blanchiment d’argent, a annoncé ce samedi le tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe. Son co-accusé, l’homme d’affaires Samih Jammal, écope des mêmes peines et d’une mesure d’expulsion à l’issue de leurs exécutions. Le tribunal ordonne aussi la confiscation des comptes et propriétés de membres de la famille de Vital Kamerhe.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.