Rappelé à Paris, l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire accusé de violences sexuelles




Gilles Huberson, ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, a été rappelé à Paris, à seulement quelques semaines de l’élection présidentielle prévue le 31 octobre 2020 dans ce pays, rapporte RFI.

Ce rappel qui peut alimenter des spéculations sur l’état des relations entre la France et la Côte d’Ivoire alors qu’Alassane Dramane Ouattara (ADO) brigue un 3è mandat sur fond de controverses, ne serait pas motivé par des raisons politiques, d’après le Quai d’Orsay. Ce rappel relèverait d’une mesure administrative et serait en rapport avec une question d’ordre privé.

Dans le même temps, Médiapart révèle que le diplomate est visé par une enquête du ministère français des affaires étrangères, qui fait suite à des accusations portées à son encontre pour violences sexistes et sexuelles. Les faits qui « vont de remarques jugées dégradantes pour les femmes, à des gestes à connotation sexuelle, non désirés », se seraient produits au Mali où Huberson a été ambassadeur de 2013 à 2016 et en Côte d’Ivoire où il a été nommé en 2017. Cinq femmes au moins auraient produit des témoignages accablants, auprès du déontologue du Quai d’Orsay.

(Agence Ecofin)