Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l’OMS




Le président américain Donald Trump a annoncé vendredi mettre fin à la relation entre son pays et l’OMS, qu’il accuse depuis le début de la pandémie de coronavirus de se montrer trop indulgente avec Pékin.

“Parce qu’ils ont échoué à faire les réformes nécessaires et requises, nous allons mettre fin aujourd’hui à notre relation avec l’Organisation mondiale de la Santé et rediriger ces fonds vers d’autres besoins de santé publique urgents et mondiaux qui le méritent”, a déclaré M. Trump devant la presse.

Le président Donald Trump a également annoncé que les Etats-Unis suspendaient l’entrée sur leur territoire de ressortissants chinois présentant un “risque” potentiel pour la sécurité des Etats-Unis.

“Nous suspendons aujourd’hui l’entrée de certains ressortissants de la Chine que nous avons identifié comme potentiels risques à la sécurité”, a annoncé M. Trump lors d’une allocution sur la Chine et Hong Kong.

Elimination des exemptions accordées à Hong Kong

Le président américain Donald Trump a estimé vendredi que la législation sur la sécurité nationale voulue par la Chine pour Hong Kong était “une tragédie” pour le monde, lors d’une allocution depuis la Maison Blanche.

“L’action du gouvernement chinois contre Hong Kong est la dernière d’une série de mesures qui diminuent le statut détenu depuis longtemps et fièrement par la ville. C’est une tragédie pour le peuple de Hong Kong, de Chine, et bel et bien pour le peuple du monde”, a-t-il déclaré.

Pékin “n’a pas tenu sa parole donnée au monde d’assurer l’autonomie de Hong Kong”, a-t-il ajouté.

Les Etats-Unis vont débuter le processus de suppression des exemptions commerciales dont bénéficiait Hong Kong, a annoncé vendredi Donald Trump lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche.

“Hong Kong n’est plus suffisamment autonome pour justifier le traitement spécial que nous réservions au territoire depuis la rétrocession”, a dit le président américain.

Par conséquent “je demande à mon administration de lancer le processus de fin des exemptions qui permettaient à Hong Kong d’avoir un traitement différent et spécial. Cela affectera la totalité des accords (avec Hong Kong), de notre traité d’extradition au contrôle des exportations des technologies à double usage et plus, avec peu d’exceptions”, a précisé Donald Trump.