Un ex-conseiller de Sarkozy craint l’arrivée de nouveaux «Gilets jaunes puissance 100»




Ekaterina Bogdanova. Sputnik France

La crise sanitaire pourrait conduire à un conflit social, met en garde Raymond Soubie, spécialiste des politiques sociales et ex-conseiller de Nicolas Sarkozy. «Si tous les commerçants se disent, comme des Gilets jaunes puissance 100, qu’ils ne savent pas de quoi sera fait leur avenir, il y a un risque», souligne-t-il.

Invité d’Europe 1 le 11 novembre, Raymond Soubie, spécialiste des politiques sociales et ex-conseiller de Nicolas Sarkozy, s’est exprimé sur le risque d’un conflit social qui pourrait être provoqué par la crise sanitaire et économique.

«Il est difficile d’anticiper les conflits, mais c’est un risque», a-t-il dit. Et d’ajouter:

«Si tous les commerçants se disent, comme des Gilets jaunes puissance 100, qu’ils ne savent pas de quoi sera fait leur avenir, il y a un risque impossible à maitriser.»

L’incertitude des entrepreneurs ainsi que des salariés

M.Soubie évoque également une «série de facteurs négatifs» et une situation «en zig-zag» qui contribue à l’incertitude des entrepreneurs ainsi que des salariés.

«L’incertitude qui domine les entrepreneurs, les citoyens et les politiques, est un facteur de déstabilisation, donc de mécontentement, donc de potentiel conflit», souligne-t-il.

Une situation «jamais vue depuis la Seconde Guerre mondiale»

Raymond Soubie a rappelé que selon l’Insee, plus de 650.000 emplois ont été détruits au premier semestre, et que 350.000 autres pourraient l’être fin 2020.

«Nous sommes dans une situation sociale, psychologique et politique jamais vue depuis la Seconde Guerre mondiale», estime-t-il. Mais en dépit de ce «traumatisme de société», Raymond Soubie n’est toutefois «pas pessimiste». Selon lui, il y a deux options actuellement: le calme social ou l’explosion des mécontentements. «Il faut envisager les deux hypothèses de manière égale», résume-t-il.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.