Convocation de Téliko : Les magistrats se radicalisent




Le Bureau de l’UMS s’est réuni ce mardi 29 septembre 2020 à la suite du communiqué de presse du ministre de la Justice informant qu’il a décidé de traduire le président del’association devant la formation disciplinaire du Conseil supérieur de la magistrature.
Le Bureau réaffirme sa désapprobation totale de l’existence même de la procédure, qui constitue un réel affront fait à tous les membres de l’association et à la magistrature tout entière.
L’empressement sans précédent manifesté par le ministre de la Justice à faire juger le président de notre union à travers la diffusion aux organes de presse d’un communiqué relatif à la transmission d’un rapport non encore notifié au principal intéressé, est un autre signe révélateur du caractère particulièrement scandaleux de cette procédure.
Il réaffirme sa détermination inébranlable à mener avec tous les hommes épris de justice, le combat pour l’abandon de ces poursuites illégitimes, strictement motivées par une attitude vindicative et une volonté de dompter l’UMS et au delà, la Justice tout entière.
Le Bureau va du reste, tenir un point de presse incessamment pour édifier l’opinion sur les tenants et aboutissants de cette procédure disciplinaire.
Il exhorte les collègues à rester solidaires et mobilisés.
Vive l’indépendance de la Justice
Vive l’UMS




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.