DAME AMAR ET SA BANDE RENVOYÉS EN CORRECTIONNEL




Les dés sont jetés. Dame Amar, sa copine, Alya Bakhour, Fatima Rigal alias Poupette, Amadou Niane, Louty BA et Cie renvoyés en correctionnel. Cela fait suite à l’ordonnance du juge du 8e cabinet, Mamadou Seck, en charge de l’instruction du dossier.

Dans ce dossier, Lamine Diédhiou, agent de police, est visé pour complicité de violation du couvre-feu et corruption alors qu’Amadou Niane est soupçonné de recel de malfaiteurs, rapporte Libération.

Le reste du groupe est poursuivi pour association de malfaiteurs, usage de drogue, non-assistance à personne en danger et violation de la loi sur le couvre-feu.

Toutes leurs demandes de mise en liberté provisoire ont été rejetées. Mais, les prévenus ne s’avouent pas encore vaincus. La chambre d’accusation, saisie, statuera cette semaine.