Aminata Touré : « Il faut réguler internet pour que les messages haineux et de radicalisation ne mobilisent plus les jeunes »




Venue assister au séminaire extraordinaire sur l’extrémisme violent, la présidente du Conseil économique, social et environnemental (CESE) sortante est radicale. Selon Aminata Touré, les messages d’extrémisme véhiculés dans internet influencent les jeunes qui adhèrent de façon massive au djihadisme.

« Il faut réguler internet pour que les messages haineux et de radicalisation ne mobilisent plus les jeunes. Mais aussi, faire la promotion de l’éducation des femmes. Elles sont aussi dans le milieu du djihadisme », fait-elle savoir.

Toutefois, dira-t-elle, « il faut lutter contre la paupérisation extrême de la jeunesse, afin de lui donner un espoir. Il faut être sacrément courageux pour prendre la mer. Le combat doit être asymétrique et miser sur la prévention communautaire. En mettant à contribution la jeunesse pour lutter contre l’extrémisme et l’exil. »

Toutefois, elle souligne que le Sénégal partage la frontière avec des pays qui ont de grands défis sécuritaires.

« C’est important que les jeunes participent à l’État de droit. C’est le désespoir, la pauvreté qui les jette dans les bras des mouvements extrémistes. Je salue le travail des chefs religieux … »  




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.