Conflit au sein de l’Apr : Macky Sall, le vrai problème (observateur)




L’Apr tourne le dos à Moustapha Cissé Lo après plus d’une décennie de compagnonnage sur fond de guéguerre politique au sein du parti au pouvoir. Mais cette exclusion va-t-elle ramener la paix dans la formation politique dirigée par Macky Sall ? Babacar Dione n’y croit pas. Selon l’analyste politique, le parti du président de la République a mille et une affaires à régler.
« C’était important peut-être de l’exclure pour sanctionner tout simplement un responsable qui n’était pas en conformité avec ce qui se passe dans un parti politique. Mais je crois également que d’autres responsables méritent d’être sanctionnés, peut-être pas à la même hauteur que Moustapha Cissé Lo, mais ils méritent quand même d’être sanctionnés », a fait savoir l’analyste politique sur IRadio.

La sanction doit commencer au sommet de la pyramide aux yeux de Pathé Mobdj. Le sociologue cible ainsi le président Macky Sall qui doit régler l’épineuse question de sa succession pour préparer la fin de son dernier mandat.

« Aujourd’hui, le problème de l’Apr ce n’est pas Moustapha Cissé Lo, c’est le problème du départ de Macky Sall. Nous sommes à deux ou trois ans du départ officiel de Macky Sall et tout le monde veut devenir quelqu’un pour l’après Macky Sall », précise le sociologue.

Moustapha Cissé Lo au cœur de l’actualité mais le sera-t-il sur la scène politique ? Babacar Dione pense que El pistolero a besoin d’un appareil politique pour exister.

« C’est une personnalité d’appareil qui est très important du point de vue symbolique au sein de l’Apr mais je ne crois pas qu’il puisse drainer du monde pour conquérir des collectivités territoriales ou peut-être même avoir des ambitions »