Conseil présidentiel sur les 100 000 Logements : Des frustrations et des complaintes




Le projet 100.000 logements piloté par le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, Abdou Karim Fofana, a été au cœur des réflexions et échanges jeudi dernier au Palais de la République. L’absence de Diène Farba Sarr, le Délégué Général à la promotion des pôles urbains de Diamniadio et du Lac Rose (Dgpu) et ancien ministre du Renouveau Urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie n’est pas passée inaperçue. Une situation qui a fini de mettre en colère Ousmane Noël Dieng, Chef de cabinet du Dgpu. Il a alerté le Président Macky Sall sur un entourage qui ne travaille pas en sa faveur.

« C’est Diène Farba Sarr qui avait initié tout ce qui se déroule aujourd’hui. Quand on parle, aujourd’hui, du centre Abdou Diouf, de l’Aéroport Aibd, de l’autoroute à péage Mbour-Kaolack, c’est en partie grâce à Diène Farba Sarr. Au moment de s’occuper du pôle, il avait trouvé là-bas des chimpanzés, de gros serpents et de hautes herbes et beaucoup de développeurs étaient découragés. En sept mois, il a tout changé. À Diamniadio, les voiries, l’assainissement, les entreprises travaillent, tout se développe », a signé le jeune politique de Kaolack et souteneur de Diène Farba Sarr.

Ousmane Noël Dieng de s’interroger : « Comment on peut parler de 100 000 logements sans parler des pôles urbains ? Comment aborder la question des 100 000 logements en occultant Diamniadio et Lac Rose ? Comment le ministre Abdou Karim Sall a pu participer au Conseil Présidentiel sur les 100 000 logements sans y associer Diène Farba Sarr ? » Les germes de l’inimitié entre Abdou Karim Fofana et Diène Farba Sarr
Le chef de cabinet du Dgpu de marteler : « Il faut que le ministre Abdou Karim Fofana arrête son double jeu. Ce n’est pas bien. Il faut qu’il arrête de montrer des dents blanches alors qu’il a des couteaux derrière. C’est trop et tout le monde s’en est aperçu. Et pourtant, lors de la passation de service entre lui et Diène Farba Sarr, Abdou Karim Fofana avait dit : « L’Apr doit faire de vous son général parce que vous êtes imbattable dans le combat politique. Personne n’a plus de mérite que vous à l’Apr » ».

L’invitation tardive, le choix d’un représentant et le fin de non recevoir du protocole du palais…« Comment expliquer qu’un ancien ministre de l’urbanisme qui maîtrise ces dossiers puisse attendre jusqu’à la veille de la rencontre à 18 heures 30 pour recevoir une invitation au Conseil présidentiel sur les 100 000 logements?», se demande Ousmane Noël Dieng. « Il y a quelque chose de louche ! », a-t-il largué. Comment le SG de Diène Farba Sarr a été éconduit du palais
Et d’expliquer : « Au moment où l’invitation arrivait à la Dgpu, Diène Farba Sarr était au niveau des chantiers à Diamniadio et Lac Rose, sous une forte pluie qui lui a causé un mal de tête. C’est ainsi qu’il a chargé son Secrétaire Général, monsieur Cissé, d’aller le représenter au Conseil présidentiel. Le SG s’est présenté le jeudi à 9 heures au palais de la République. On lui a fait savoir que la rencontre va démarrer finalement à 16 heures. Revenu au palais l’après-midi, on lui a signifié qu’il ne devait pas rentrer parce que son nom ne figurait pas sur la liste. Il leur dit : « Si vous regardez le nom de Alioune Badara Cissé vous ne le verrait pas. Je représente Diène Farba Sarr. Il faut voir DGPU ou le nom de Diène Farba Sarr sur la liste ». On lui rétorque : « Ni le nom de Diène Farba Sarr, ni Dgpu ne figurent sur la liste ». Cela s’est passé au palais de la République ».

En colère, Ousmane Noël Dieng flingue : « Dans une République, il est inexplicable et inacceptable qu’on puisse tenir des réunions de cette importance sans en informer le Délégué général au pôles urbains de Diamniadio et de Lac Rose, Diène Farba Sarr. Le Sénégal a besoin de résultats et de gens compétents et loyaux de la trempe de Diène Farba Sarr».

« J’alerte parce que le Président Macky Sall pourrait ne pas comprendre l’absence de Diène Farba Sarr. Personne ne sait si c’est le protocole du palais, personne ne sait le jeu qu’est en train de jouer Abdou Karim Fofana. Il n’a qu’à arrêter parce que Diène Farba Sarr n’est pas son égal. Il se trompe. Il doit se rapprocher de Diène Farba Sarr au lieu de le combattre pour travailler pour la victoire du Président Macky Sall», a-t-il laissé entendre.

Avec 24Heures (le titre et les inter sont de PressAfrik)