“La méthode Macky Sall est faite d’improvisation, de tâtonnement, de ruse, de cynisme et d’amateurisme”




Moustapha Diakhaté ne croit pas au nouveau gouvernement de Macky Sall, formé dimanche soir. Selon l’ancien président du groupe parlementaire de la coalition Benno bokk yaakaar (Bby), le vrai problème serait le président Macky Sall lui-même et non ses ministres.

Il estime donc que ce dont le peuple a besoin, c’est un véritable bouleversement, un changement de cap et d’hommes pour en finir avec le pillage des biens de la Nation comme système de gouvernement sur fond d’affaiblissement de la démocratie et de l’Etat de Droit qui seraient, à l’en croire, les caractéristiques du système de gouvernance de Macky Sall.

« Il s’agit d’une purge politique, d’un nettoyage des récalcitrants au 3ème mandat, de deal sur le dos du peuple sénégalais, de l’APR et de Bby avec une certaine opposition et de recyclage de ces anciens pourfendeurs libéraux qui, pour conserver le pouvoir, n’avaient pas en 2011 hésité à massacrer une quinzaine de jeunes Sénégalais », a réagi l’ancien président du groupe parlementaire Moustapha Diakhaté.

D’après lui, il ne faut rien attendre de ce nouveau gouvernement de Macky Sall. En effet, soutient-il, le Sénégal et les Sénégalais iront de mal en pis avec la méthode Macky Sall faite d’improvisation, de tâtonnement, de ruse, de cynisme et d’amateurisme.

« En fait, avec les meilleures matières grises au monde, les résultats resteront médiocres. Les ministres n’auront pas le courage, la marge de manœuvre pour faire part au Président Sall de leurs désaccords et de leurs analyses. En réalité, c’est Macky Sall qui est le problème et non les ministres. Ce qui est dangereux pour le présent, et surtout l’avenir de notre pays, c’est que cet attelage qui vient d’être constitué ne fonctionnera pas en raison de l’ultra présidentialisme rétrograde qui tient le Sénégal sous son étreinte et qui nous a mis dans le pétrin depuis plusieurs décennies », a conclu l’ancien président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle, Moustapha Diakhaté.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.