Le CRD Dénonce Le «Revirement Spectaculaire, Irrationnel» De Macky




Encore une note discordante sur la décision de Macky Sall d’alléger les mesures de l’état d’urgence. Dans un communiqué rendu public, la Conférence des leaders du Congrès de la renaissance démocratique dit prendre «acte du revirement spectaculaire, irrationnel et incompréhensible du Président Macky Sall dans la lutte contre la Covid- 19, annoncé dans son discours à la Nation du lundi 11 mai 2020, mais sans grande surprise !». Abdoul Mbaye, Mamadou Lamine Diallo et ses camarades du Crd trouvent que «les Sénégalaises et les Sénégalais doivent tirer les conséquences de leur abandon par Macky Sall et l’État». «Ils doivent mieux s’organiser dans les quartiers et les villages, les établissements scolaires, les entreprises et les organisations syndicales, en société et dans les lieux de culte, pour lutter contre la Covid-19», précisent-ils. Faisant dans la dénonciation, ils rappellent qu’à travers «le comportement des populations, un relâchement général à propos des mesures barrière et de distanciation sociale a été constaté au moment où l’épidémie semble atteindre son pic. Et c’est le moment que choisit le ‘Général de Guerre’ pour avouer son impuissance et s’en remettre au sens des responsabilités de chacun».

Macky Sall, à les entendre, «a montré son incapacité à prendre en charge les problèmes des Sénégalais exposés au danger d’une épidémie particulièrement contagieuse et meurtrière». Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, Abdoul Mbaye et Cie soulignent*: «Face à la Covid-19, le président de la République n’a pas démissionné seul, il a démissionné avec l’Etat, en autorisant sans mesures d’accompagnement précises l’ouverture des lieux de culte, des marchés et des établissements scolaires, cadres et lieux privilégiés, avec les cérémonies familiales, de regroupement et d’attroupements dans notre société». Le Crd a, dans le même sillage, salué la mesure relative à l’autorisation du rapatriement des corps des Sénégalais de la Diaspora, dont le décès est lié à la Covid-19, après une forte mobilisation citoyenne. «Après deux mois de lutte, le constat est amer, la crise économique et sociale s’installe de plus en plus dans le pays. La nébuleuse distribution de l’aide alimentaire aux populations par son beau–frère est une catastrophe éthique et morale qui ne soulagera pas les populations les plus vulnérables. Le peuple est découragé. Face à tous les sacrifices auxquels il a consenti, il assiste à la poursuite de l’enrichissement illicite des tenants du régime», dénoncent les leaders du Crd.