« LE PS N’EXISTE QUE PAR DES GROUPES WHATSAPP »




D’après Abdoulaye Gallo BA, membre du Bureau politique du Parti socialiste (PS) et Secrétaire national adjoint chargé des TIC (Technologies de l’information et de la communication), l’immobilisme, la léthargie, et le manque de remobilisation et de dynamisme minent le PS.

“C’est regrettable et triste de le dire mais le PS ne fonctionne présentement qu’à travers des groupes WhatsApp. Le pont s’est coupé entre le sommet du parti et sa base, depuis le décès de notre Secrétaire général, Ousmane Tanor Dieng. A part les groupes WhatsApp, le PS n’existe nulle part”, déplore-t-il dans un entretien avec Vox populi.

Poursuivant, le socialiste ajoute toujours pour s’en désoler : “A ces raisons s’ajoutent deux erreurs monumentales que la Direction du parti a commises. La première est de décider de vendre la carte de membre à 500 F CFA. Pour un parti de masse comme le PS, c’est incroyable, même inimaginable. Cela a démotivé beaucoup de militants et responsables socialistes.”

Raison pour laquelle, s’éructe-t-il, “depuis 2017, jusqu’à présent, le PS peine à atteindre les 50% de la vente de ses cartes. La deuxième erreur la plus fatale, constitue la lecture d’une résolution prolongeant le mandat de toutes les instances du parti jusqu’au prochain Congrès ordinaire, à l’occasion d’un Congrès d’investiture du président Macky Sall comme candidat du parti, en 2018.”

Selon BA, il urge “de mettre fin à cette léthargie et d’apporter des solutions à cette problématique, qui restent non négligeables. A mon avis, il faut impérativement que le (PS) prépare sérieusement l’organisation d’un Congrès extraordinaire avec des travaux préparatoires au plan structurel et politique.” Lequel Congrès, suggère-t-il, devra faire “un diagnostic sans complaisance de son parcours politique, depuis 2000 à nos jours, en faisant une évaluation de ces douze ans d’opposition et de ses sept ans de compagnonnage avec BBY (Benno Bokk Yakaar) et de participation à la gestion du pouvoir”.