« Ousmane SONKO doit être mis en prison et son parti dissout »




La levée de fonds internationale initiée par le PASTEF c’est de l’escroquerie. C’est l’avis de l’ancien député qui faisait face à la presse ce mercredi.

Me El Hadji DIOUF qui qualifie Ousmane SONKO d’escroc financier justifie le communiqué et les menaces du ministre de l’Intérieur. « Le ministre de l’Intérieur gère la vie des partis politiques. Il donne les récépissés, sanctionne. Il a le droit de parler du cadre juridique dans lequel doit se mouvoir le parti politique. Il a rappelé à quelqu’un qui a lancé une campagne internationale de financement les règles qui régissent le fonctionnement des partis politiques et ça devient un crime. On parle d’acharnement. On ne va pas assister à des blanchiments d’argent dans ce pays. Si on ne contrôle plus l’arrivée de fortes sommes d’argent dans ce pays, ce sera le chaos. Les terroristes sont partout, ils ont des réseaux partout. Le pétrole est là, les vautours et les charognards tournent autour du Sénégal. Il y a des gens qui ne sont mus que par l’argent », a martelé l’avocat.

Poursuivant, il affirme que le leader de PASTEF compte prendre l’argent de certaines compagnies pétrolières pour financer sa campagne présidentielle en 2024. Et pour preuve, Me DIOUF soutient que le leader des Patriotes « a eu l’imprudence de dire qu’il va résilier tous les contrats pétroliers une fois au pouvoir, dans le but de donner des contrats à d’autres compagnies. Ce qui va lui permettre d’avoir des financements pour battre campagne et être président ».

Pour l’ancien député, il ne fait pas de doute que l’ancien inspecteur des impôts a violé la loi et en ce sens, celle-ci doit s’appliquer dans toute sa rigueur. « Ce parti qui viole la loi doit être dissout et mieux, ses leaders doivent être emprisonnés», fulmine-t-il.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.