UN RAPPORT POUR SAUVER LA TENUE DES ÉLECTIONS LOCALES A DATE ÉCHUE




L’examen des modalités de reprise des travaux de la commission politique du dialogue national était au menu de la reprise, hier mercredi, 19 août, des travaux de ladite commission. Ainsi, décision a été prise de rédiger un rapport préliminaire sur l’ensemble des travaux à remettre, mardi prochain, 25 août, au président Famara Ibrahima Sagna. Qui selon le souhait du Général Mamadou Niang et son équipe, devra le transmettre au chef de l’Etat, Macky Sall, d’ici le 31 de ce mois.

L’objectif, pour les acteurs impliqués dans le dialogue politique, est de sauver la période retenue par le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, pour la tenue des élections locales dans la fourchette comprise avant le 28 mars 2020.

Dans ce sens, Djibril Guingue, le Secrétaire général de la Plateforme des acteurs de la société civile pour la transparence (PACTE), souligne que “si les acteurs politiques acceptent de supprimer le parrainage aux élections locales et que l’audit du fichier électoral et l’évaluation du processus électoral sont engagés dès maintenant, il est tout à fait possible de respecter le calendrier républicain”, dans les colonnes de Sud Quotidien.

La réunion s’est tenue en format réduit, en présence des représentants, un pour la Commission électoral nationale autonome (CENA), un pour le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA), un pour l’administration, deux pour la société civile, en plus de deux membres par pôle politique.